International
URL courte
Par
71343
S'abonner

Alors que, selon de premières informations, un incendie s’est déclaré sur une plateforme de forage en mer Caspienne, le ministère azerbaïdjanais de l’Écologie estime qu’il s’agit de l’éruption d’un volcan, tandis que la société pétrolière azerbaïdjanaise SOCAR a affirmé qu’aucun accident n’avait été enregistré sur ses ouvrages.

Des langues de feu ont été filmées en mer Caspienne par un témoin. Une première hypothèse avançait l’idée d’une explosion suivie d’un incendie à bord d’une plateforme offshore, mais a été démentie.

Aucun accident sur les plateformes de forage en mer Caspienne n'a été enregistré. Selon de premières données, il s’agirait d'une éruption d'un volcan de boue, a fait savoir la compagnie nationale pétrolière et gazière d'Azerbaïdjan (SOCAR).

«Il n'y a pas eu d'accident et les travaux se poursuivent sur les plateformes offshore et les installations industrielles relevant de la SOCAR. Il se peut que l'explosion soit due à l'éruption d'un volcan de boue», a indiqué la société pétrolière dans un communiqué.

Certaines informations parues précédemment avaient fait état d’un incendie suivant une explosion sur une plateforme de forage dans le secteur azerbaïdjanais de la Caspienne.

Selon les médias azerbaïdjanais, l'explosion dans la Caspienne résulte d'un processus sismique et a une origine géologique. Les spécialistes sont en train d’étudier l’incident.

Un volcan en cause?

L'explosion dans le secteur azerbaïdjanais de la Caspienne fait suite à l’éruption d’un volcan, selon les premières données des experts, vient d'annoncer le ministère azerbaïdjanais de l’Écologie et des Ressources naturelles.

«À l'heure actuelle, les spécialistes du ministère et du Centre national du Service sismologique se penchent sur les raisons de l'explosion en mer. D’après une version préliminaire, la cause de l'explosion est l'éruption du volcan», a-t-il souligné dans un communiqué.

Les témoins avaient supposé que l'explosion s'était produite sur le gisement de gaz d’Umid. Ce dernier a été découvert fin 2010 et recèle, selon les estimations des experts, quelque 200 milliards de mètres cubes de gaz.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Tags:
gisement de gaz, Azerbaïdjan, mer Caspienne, incendie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook