International
URL courte
Par
3202
S'abonner

Le ministre iranien des Affaires étrangères a rencontré mercredi une délégation du gouvernement afghan et des taliban et s'est dit prêt à fournir son aide pour mettre fin à la crise en Afghanistan.

"L'Iran est prêt à aider le processus de dialogue entre les factions existantes en Afghanistan pour résoudre les conflits et les crises actuels dans ce pays", a déclaré Mohammad Javad Zarif, cité par les médias d'État iraniens.

Malgré leurs antagonismes religieux, l'Iran, un pays musulman chiite, a ouvertement rencontré ces dernières années les dirigeants talibans, musulmans sunnites partisans de la ligne dure.

Les négociations entre les représentants du gouvernement afghan et des taliban, qui ont débuté en septembre dernier à Doha en vue de parvenir à un accord de paix, n'ont toujours pas abouti.

Washington a accusé par le passé l'Iran d'aider secrètement les combattants taliban contre les forces américaines. Téhéran, partisan d'un gouvernement afghan inclusif, a rejeté ces accusations.

"Les États-Unis ont échoué en Afghanistan (...) et leur présence dans le pays depuis plus de deux décennies a causé des dommages importants", a déclaré Mohammad Javad Zarif.
"Aujourd'hui, le peuple et les dirigeants politiques afghans doivent prendre des décisions difficiles pour l'avenir de leur pays," a-t-il ajouté.

Les troupes américaines ont quitté la base aérienne de Bagram le 3 juillet, mettant ainsi fin à la plus longue guerre de l'histoire des États-Unis. Ce départ s'inscrivait dans le cadre d'un accord avec les taliban.

Il est intervenu alors que les combats s'intensifiaient entre les forces gouvernementales et les taliban dans la province de Badakhshan, dans le nord-est du pays.

Lire aussi:

Quelle forme pourrait prendre une «guerre mondiale» déclenchée par les États-Unis et la Chine?
Les vaccins à ARN messager modifient notre code génétique? La crainte des anti-vaccins passée au crible
Lassé du bâton occidental, le Liban se tourne vers la carotte de Téhéran, Moscou et Pékin
Tags:
crise, Iran, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook