International
URL courte
Par
172
S'abonner

Les forces gouvernementales afghanes ont repris jeudi le contrôle de la capitale de la province de Badghis (nord-ouest) au lendemain d'une offensive des taliban, et plusieurs centaines de soldats ont été déployés en renfort dans la région, a déclaré le ministère afghan de la Défense.

Avec le retrait des forces américaines et britanniques, après 20 ans de présence, les insurgés ont repris les combats et se sont emparés de plusieurs zones rurales.

Ils avaient lancé mercredi une offensive contre Qala-e-Naw, capitale de la province de Badghis, s'emparant des principaux bâtiments gouvernementaux de la ville, dont le quartier général de la police. Une avancée spectaculaire qui laisse craindre aux Occidentaux une guerre civile.

"La ville est (de nouveau) entièrement sous notre contrôle et nous menons des opérations contre les taliban à la périphérie de la ville", a déclaré Fawad Aman, porte-parole du ministère de la Défense.

Selon le ministère, 69 combattants taliban ont été tués lors de nouvelles opérations à la périphérie de Qala-e-Naw. Une grande quantité d'armes et de munitions a été saisie par les forces gouvernementales, a indiqué le ministère sur Twitter.

Le reste du territoire de la province de Badghis reste aux mains des taliban.

Selon des responsables sécuritaires occidentaux, les taliban ont conquis une centaine de districts. Les insurgés affirment détenir 200 districts dans 34 provinces, soit plus de la moitié du territoire. Les principales villes et capitales provinciales restent sous le contrôle du gouvernement.

Le président américain Joe Biden devait s'exprimer ce jeudi sur le retrait des troupes américaines d'Afghanistan.

Lire aussi:

Un séisme de magnitude 8,2 frappe l’Alaska, un risque de tsunami
Pfizer explique comment augmenter la protection contre le variant Delta
La Martinique de nouveau confinée
Tags:
Taliban, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook