International
URL courte
Par
1414
S'abonner

L'administration Biden devrait ajouter dès vendredi à sa liste noire économique plus de 10 entreprises chinoises supplémentaires soupçonnées d'avoir tiré profit du travail forcé des Ouïghours dans la région du Xinjiang, ont déclaré deux sources à Reuters.

Cette initiative du département américain du Commerce fait partie des efforts de l'administration Biden pour rendre la Chine responsable des violations des droits de l'homme au Xinjiang, ont ajouté les sources.

La Chine dément les accusations de génocide et de travail forcé au Xinjiang et affirme que les camps permettent de fournir une formation professionnelle aux populations locales et de lutter contre l'extrémisme.

L'ambassade de Chine à Washington n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Une des sources a affirmé que 14 compagnies seraient ajoutées à la liste, leur identité n'était pas immédiatement connue. Des entreprises étrangères seront aussi ajoutées à la liste vendredi.

La Maison blanche a décliné toute demande de commentaire, et le département du Commerce n'était pas immédiatement joignable pour un commentaire.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Darmanin proscrira les mains courantes pour lutter contre les violences conjugales: «Inutile mais, en plus, dangereux»
Tags:
Chine, liste de sanctions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook