International
URL courte
Par
161
S'abonner

Deux roquettes ont été tirées dans la nuit de lundi à mardi du Liban vers Israël, où elles n'ont fait ni victime, ni dégâts, mais déclenché les sirènes d'alerte et des tirs de riposte de l'artillerie israélienne.

Une des roquettes a été détruite en vol par un missile tiré par le "dôme de fer" et l'autre s'est abattue dans une zone inhabitée, a précisé l'armée israélienne.

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a suggéré que les tirs de roquettes pouvaient être liés à l'interminable crise politique à Beyrouth.

Gantz a reproché aux autorités libanaises de tolérer le terrorisme sur leur territoire et promis de répondre à cette attaque "en temps et en heure". Il a appelé la communauté internationale à se mobiliser pour "rétablir la stabilité du Liban".

Des roquettes sont sporadiquement tirées par le Hezbollah, dont le dernier conflit ouvert avec Israël remonte à 2006, et par de petits groupes armés palestiniens.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Liban, Israël, roquettes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook