International
URL courte
Par
2112
S'abonner

Le ministère chinois des Affaires étrangères a vivement réagi mardi à la mise en cause de Pékin par les États-Unis et leurs alliés occidentaux pour une série de cyberattaques mondiales ayant notamment visé Microsoft.

Washington a dénoncé les piratages de la Chine avec le soutien de l'Otan, de l'Union européenne, du Royaume-Uni, du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande et du Japon, le secrétaire d'État Antony Blinken qualifiant les agissements de Pékin de «menace majeure» pour l'économie et la sécurité des États-Unis.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a rejeté des accusations «ne reposant sur rien» et ayant, selon lui, des visées politiques.

«La Chine ne peut pas l'accepter», a protesté Zhao Lijian lors d'une conférence de presse, assurant que son pays ne mène pas de cyberattaques.

À Washington, un porte-parole de l'ambassade de Chine a jugé que les accusations américaines étaient «irresponsables», ce qui augure de nouvelles tensions entre les deux pays.

Lire aussi:

Poutine promet des initiatives «sans précédent» pour les entrepreneurs japonais aux îles Kouriles
Merkel défend l'accord avec les USA, Kiev crie au scandale
Le Pentagone confirme avoir formé sept des assassins du Président haïtien
Tags:
cyberattaque, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook