International
URL courte
Par
213
S'abonner

Les plans de relance économique après la pandémie de COVID-19 devraient porter les émissions de gaz à effet de serre (GES) à l'échelle mondiale à un niveau sans précédent, selon un rapport de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) publié mardi.

"Nous estimons que la mise en place intégrale et rapide des mesures de relance annoncées jusqu'ici (par les différents gouvernements) devraient porter les émissions de dioxyde de carbone (CO2) à un niveau record en 2023, une hausse qui se poursuivra ensuite", est-il précisé dans ce rapport.

Selon l'analyse de l'agence basée à Paris, à peine 2% du montant global des plans de relance post-pandémie ont été consacrés à des investissements dans les énergies propres.

La quasi-totalité des 16.000 milliards de dollars cumulés engagés sur plusieurs années par les gouvernements pour financer le soutien à des économies nationales frappées de plein fouet par la crise sanitaire a été consacrée à des mesures d'urgence d'aide aux ménages et aux entreprises.

Pour autant, à l'échelle de la planète, 350 milliards de dollars supplémentaires vont être consacrés aux dépenses en faveur des énergies propres et des réseaux électriques chaque année entre 2021 et 2023.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire, l'isolement obligatoire censuré
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Un policier a mortellement neutralisé un automobiliste à Marseille
Tags:
climat, Agence internationale de l'énergie (AIE), émissions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook