International
URL courte
Par
7729
S'abonner

Après que Tsahal a fait état de deux roquettes lancées dans la nuit du 19 au 20 juillet contre Israël en provenance du Liban, le Premier ministre israélien a promis que les auteurs de ces tirs paieraient «un lourd tribut», tandis que, selon son ministre de la Défense, le pays ne laissera pas la crise au Liban devenir «une menace pour Israël».

Celui qui essaiera de causer du tort à Israël en fera les frais, a déclaré le Premier ministre du pays, Naftali Bennett, après un bombardement nocturne depuis le Liban.

«Je le dis avec force et clarté: nous ne permettrons pas de nuire à la souveraineté et à la sécurité israéliennes. Quiconque tentera de frapper le pays en paiera un lourd tribut. Nous sommes continuellement effectifs, de jour comme de nuit, dans toutes les arènes», a-t-il déclaré, cité par sa chancellerie, à la cérémonie d'inauguration d’une ligne de fibre optique dans la ville de Ma’alot-Tarshiha, dans le nord du pays.

Selon lui, le Liban est au bord de l'effondrement, «comme tout pays dans lequel l'Iran est basé».

«Ses citoyens ont été pris en otage par [l'ayatollah Ali, ndlr] Khamenei et [Hassan, ndlr] Nasrallah en faveur des intérêts iraniens», a affirmé Naftali Bennett.

«Débordement de la crise»

Le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a lui aussi rejeté sur le Liban la responsabilité pour la frappe de la nuit dernière.

«Nous ne laisserons pas la crise sociale, politique et économique au Liban se transformer en une menace pour la sécurité d'Israël», a-t-il écrit.

Il a ajouté qu’Israël n’accepterait pas «un débordement de la crise libanaise» dans son pays.

Riposte

Tsahal a fait savoir pour sa part que son artillerie avait riposté par une frappe contre le territoire libanais.

Plus tôt, l’armée israélienne avait déclaré que deux roquettes avaient été tirées dans la nuit en direction des régions septentrionales du pays depuis le Liban. L'une a été interceptée par le système de défense anti-aérienne Dôme de fer, tandis que la seconde est tombée en Israël dans une zone non habitée.

Les derniers tirs de roquettes vers Israël en provenance du Liban ont eu lieu en mai, alors qu'Israël menait une guerre contre le Hamas dans la bande de Gaza.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
Un ministre assure que l’État prendra en compte les «remarques» du Conseil constitutionnel, pourtant obligatoires
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Israël, Liban, Dôme de Fer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook