International
URL courte
Par
0 17
S'abonner

Plusieurs hôpitaux du Liban ont averti, jeudi, qu'une "catastrophe sanitaire" était imminente en raison de la grave pénurie de courant et de carburant que connait le pays.

"Un certain nombre d'hôpitaux risquent de voir leurs réserves (de mazout) s'épuiser dans les prochaines heures, ce qui mettra la vie des patients en danger", a mis en garde le syndicat des hôpitaux privés, dans un communiqué.
"Les hôpitaux sont incapables de trouver du fioul pour alimenter les générateurs lors des pannes de courant (qui durent) au moins 20 heures par jour", a déploré la même source, appelant les responsables à "œuvrer immédiatement pour résoudre le problème afin d'éviter une catastrophe sanitaire".

Le Liban connait la pire crise économique de son histoire fragilisant davantage un secteur de la santé en pleine lutte contre la pandémie de coronavirus.

Après des mois de rationnements, la compagnie nationale Electricité du Liban (EDL) a quasiment cessé de fournir du courant ces dernières semaines, obligeant les hôpitaux à recourir à des générateurs privés.

Le Liban est enlisé depuis l'automne 2019 dans une crise qualifiée par la Banque mondiale comme l'une des pires au monde depuis 1850.

A court de devises étrangères, le pays peine à importer suffisamment de fioul pour faire fonctionner ses centrales électriques, provoquant des rationnements de courant pouvant atteindre 23 heures par jour.

Lire aussi:

Le Conseil constitutionnel valide l'extension du pass sanitaire mais censure l'isolement obligatoire
La France a-t-elle vraiment annulé l’envoi d’un avion pour aider la Turquie, en proie aux incendies?
Le fils du chah d'Iran exhorte l'Occident à donner le coup de grâce à la République islamique
Tags:
Liban, hôpital
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook