International
URL courte
Par
Offensive des talibans après le retrait US d’Afghanistan (86)
9031162
S'abonner

Des tirs de sommation ont été effectués par l'armée américaine face à la situation chaotique à l'aéroport de Kaboul.

Ce lundi matin, les forces américaines ont tiré en l’air à l’aéroport de Kaboul, où des milliers d’Afghans ont envahi le tarmac afin de trouver un vol pour quitter le pays après que la ville a été prise par les talibans*. Trois témoins ont assuré à Reuters qu’il y a eu au moins cinq morts à l’aéroport. Plus tôt dans la journée, une source au sein des forces de sécurité afghanes a confirmé à Sputnik le décès de plusieurs Afghans après que les troupes américaines ont ouvert le feu.

Quelques heures plus tôt, l’armée américaine avait déclaré avoir «sécurisé» l’aéroport, où le personnel de son ambassade était regroupé dans l’attente d’une évacuation. Dans un communiqué commun, une soixantaine de pays ont exprimé leur volonté de sécuriser le départ de leurs ressortissants ainsi que des Afghans qui souhaitent quitter le pays.

«Les routes, les aéroports et les postes-frontières doivent rester ouverts, et le calme doit être maintenu. Le peuple afghan mérite de vivre dans la sûreté, la sécurité et la dignité. La communauté internationale est prête à l’aider», conclut le document.

Situation chaotique

Mais la situation a rapidement dégénéré, tandis que les talibans*ont investi la capitale ainsi que le palais présidentiel. Si l’armée américaine avait établi un périmètre de sécurité dimanche soir autour de l’aéroport, elle a rapidement cédé face aux milliers de civils afghans désireux de quitter le pays. Plusieurs vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent des scènes de chaos sur le site.

​Un avion-cargo américain, selon Business Insider, a notamment été pris d’assaut par des dizaines de personnes.

Une autre vidéo montre une rampe d’embarquement submergée, la population tentant de grimper dans le moindre avion. 

Dès dimanche, alors que les talibans* étaient aux portes de la ville, les routes de la capitale étaient envahies par les embouteillages. L’aéroport est rapidement devenu la seule voie de sortie du pays.

L’autorité aéroportuaire a annoncé ce lundi que tous les vols commerciaux étaient annulés. Les talibans* ont assuré qu’ils laisseraient les citoyens rentrer chez eux depuis l’aéroport en toute sécurité si ces derniers décident de ne pas quitter le pays.

Évacuation

Dimanche, le Pentagone et le Département d’État ont assuré que près de 6.000 soldats allaient assurer la sécurité des lieux, se chargeant de l’évacuation de leur personnel, y compris afghan, et de celui de leurs alliés dans les prochaines 48 heures. Les Afghans qui sont éligibles à l’immigration devraient recevoir des visas américains spéciaux délivrés en urgence. Près de 2.000 d’entre eux ont déjà été délivrés ces deux dernières semaines, rappelle le communiqué.

L’Allemagne a fermé temporairement son ambassade, évacuant son personnel du pays, tout comme le Royaume-Uni, l’Italie, le Danemark, l’Espagne, le Canada et la Suède. La Russie n’a pour sa part pas prévu d’évacuer son ambassade. La France a quant à elle transféré la sienne sur le site de l’aéroport. Dans un communiqué, Jean-Yves Le Drian a annoncé le déploiement de renforts militaires aux Émirats arabes unis pour évacuer ses ressortissants vers Abou Dabi. Des visas devraient également être délivrés aux civils afghans menacés.

 

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Offensive des talibans après le retrait US d’Afghanistan (86)

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Kaboul, Afghanistan, talibans, aéroport, chaos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook