International
URL courte
Par
133010
S'abonner

La présidence à Alger a rapporté que la police avait procédé à 22 arrestations depuis le déclenchement des feux de forêt, mais que la responsabilité de ces incendies trouvait son origine dans deux groupes, le Rachad islamiste et le Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie (MAK) désignés comme des organisations terroristes par l'Algérie cette année.

L'Algérie a imputé les incendies destructeurs qui ont frappé le pays ce mois-ci à deux groupes qu'elle a récemment désignés comme des organisations terroristes, ajoutant que l'un d'entre eux était soutenu par le Maroc et Israël.

La présidence à Alger a rapporté que la police avait procédé à 22 arrestations depuis le déclenchement des feux de forêt, mais que la responsabilité de ces incendies trouvait son origine dans deux groupes, le Rachad islamiste et le Mouvement pour l'Autonomie de la Kabylie (MAK).

Ces deux groupes ont été désignés comme des organisations terroristes par l'Algérie cette année.

Dans un communiqué, la présidence algérienne a déclaré que le MAK était "soutenu et aidé" par des puissances étrangères, en particulier le Maroc et Israël.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu dans l'immédiat auprès des ministères des Affaires étrangères des deux pays.

L'accusation est de nature à amplifier les tensions entre Alger et Rabat, tandis que l'Algérie et Israël n'ont aucun lien diplomatique.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Algérie, Maroc, Israël
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook