International
URL courte
Par
Retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, août 2021 (140)
12432
S'abonner

La France est préoccupée par la date butoir du 31 août fixée par les États-Unis pour leur retrait militaire d'Afghanistan et elle juge qu'un délai supplémentaire est «nécessaire» pour procéder aux évacuations engagées depuis la prise de Kaboul par les talibans*, a déclaré lundi Jean-Yves Le Drian.

«Nous sommes préoccupés de la date butoir fixée par les États-Unis le 31 août. Un délai supplémentaire est nécessaire pour mener à bien les opérations en cours», a déclaré le ministre français des Affaires étrangères, selon des déclarations transmises par un journaliste de «pool» lors d'un déplacement à Abou Dhabi, où arrivent les avions français en provenance d'Afghanistan.

Alors que le Président des États-Unis Joe Biden n'a pas exclu dimanche que les troupes américaines puissent rester en Afghanistan au-delà du 31 août, afin de superviser les opérations d'évacuation, un responsable taliban* a déclaré lundi à Reuters qu'aucune demande en ce sens n'avait été formulée pour l'instant.

Deux sources au sein du mouvement des talibans* ont par ailleurs indiqué à Reuters que ces derniers n'accepteraient pas une prolongation de la présence des forces occidentales en Afghanistan.

Concernant les évacuations d'Afghanistan, la France a procédé à ce stade à 14 rotations d'avions A400M et prévoit d'en effectuer deux autres mardi, a précisé Jean-Yves Le Drian à Abou Dhabi, où il s'est rendu en compagnie de la ministre des Armées, Florence Parly.

«Demain, il y aura eu 2.000 personnes qui auront été évacuées en un tout petit peu plus d'une semaine depuis Kaboul. C'est un exploit», s'est-il félicité. Il a ajouté que parmi les personnes évacuées, figurent 90 Français.

«Les autres sont soit des agents locaux qui ont travaillé pour nous, en petit nombre, car beaucoup avaient déjà été évacués avant, soit des auxiliaires de défense [...] et puis essentiellement des Afghans qui sont en risque, en difficulté, de par leur engagement, qui nous ont été recommandés par leur propre histoire, leur propre volonté et qu'il importe que la France assure le devoir moral de les exfiltrer», a-t-il poursuivi.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, août 2021 (140)

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
France, États-Unis, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook