International
URL courte
Par
Retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, août 2021 (140)
2213
S'abonner

Le Conseil des droits de l'homme a entamé mardi à Genève une session extraordinaire afin d'examiner «les inquiétudes sérieuses concernant les droits de l'homme» en Afghanistan.

Dans une allocution à l'ouverture de cette réunion, la Haute-Commissaire de l'Onu aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, a relevé que « la prise rapide d'une grande partie du pays, y compris la capitale, par les talibans* a fait craindre un retour aux violations des droits humains du passé et a attisé le désespoir de nombreux Afghans».

Elle a fait observer que, dans des déclarations au cours des dernières semaines, les talibans* se sont engagés à respecter et à protéger les droits humains.

«Une ligne rouge fondamentale sera la façon dont les talibans* traitent les femmes et les filles et respectent leurs droits à la liberté, à la liberté de mouvement, à l'éducation, à l'expression personnelle et à l'emploi, conformément aux normes internationales en matière de droits humains», a déclaré Michelle Bachelet.
«En particulier, la garantie de l'accès à une éducation secondaire de qualité pour les filles sera un indicateur essentiel de l'engagement» des talibans* en faveur des droits humains, a-t-elle ajouté.

La session extraordinaire sur l'Afghanistan se tient à la demande du Pakistan, en tant que coordinateur de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) sur les droits humains et les questions humanitaires, et de l'Afghanistan, représenté par le diplomate que l'ancien gouvernement avait nommé.

Mme Bachelet a indiqué avoir reçu «des informations crédibles faisant état de graves violations du droit humanitaire international et d'atteintes aux droits humains dans de nombreuses zones sous le contrôle effectif des talibans*».

Et de souligner que «les violations des droits humains sapent la légitimité de leurs auteurs, à la fois vis-à-vis de la population, mais aussi des institutions régionales et internationales et des autres États».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Dossier:
Retour des talibans au pouvoir en Afghanistan, août 2021 (140)

Lire aussi:

Quand la CIA s’associe à l’Ukraine pour générer des fake news sur les «mercenaires russes»
Les chômeurs non vaccinés privés d’allocations en Autriche
La maison d’édition Nawa bientôt dissoute par Gérald Darmanin
La France rappelle ses ambassadeurs à Washington et Canberra pour consultations
Tags:
Conseil des droits de l'homme de l’ONU, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook