International
URL courte
Par
0 33
S'abonner

Les systèmes de défense anti-missiles américains ont intercepté au moins cinq roquettes tirées contre l'aéroport de Kaboul très tôt lundi matin, a annoncé un responsable américain, à la veille de la fin du retrait américain d'Afghanistan, près de vingt ans après le début de leur intervention militaire.

Ce responsable, qui a requis l'anonymat, a précisé à Reuters que les premières remontées ne faisaient état d'aucune victime américaine après ces tirs, même si cela peut changer.

Selon les médias afghans, ces roquettes auraient été tirées depuis un véhicule. L'agence de presse Pajhwok a évoqué plusieurs roquettes ayant frappé différents quartiers de la capitale afghane.

Ces tirs sont intervenus alors que les forces américaines s'activent à évacuer leurs propres ressortissants encore présents sur place ainsi que des Afghans susceptibles d'être la cible des taliban afin de terminer leur retrait d'ici mardi, date butoir convenue entre Washington et le mouvement islamiste.

Les dernières heures de ces opérations d'évacuation se déroulent dans un climat tendu, alors qu'un attentat revendiqué par la branche afghane de l'Etat islamique a fait jeudi des dizaines de morts, dont 13 soldats américains, aux abords de l'aéroport de Kaboul.

Deux responsables américains ont déclaré à Reuters que les évacuations se poursuivraient ce lundi, en donnant la priorité aux personnes considérées comme étant exposées à un risque extrêmement élevé. Ils ont précisé que d'autres pays avaient également soumis des demandes de dernière minute pour inscrire des Afghans dans cette catégorie.

Au total, selon la Maison blanche, les Etats-Unis et leurs alliés ont évacué environ 114.400 personnes - ressortissants, personnels diplomatiques et de l'Otan mais aussi Afghans vulnérables - depuis le 14 août, veille de la chute de Kaboul entre les mains des taliban*, mais des dizaines de milliers de personnes désespérés de fuir leur pays resteront sur place à l'issue du retrait des forces étrangères.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Sous-marins australiens: la Russie tourne la France en dérision en rappelant les Mistral
Macron évoque la possibilité de «lever le pass» dans certains territoires
Tags:
Afghanistan, États-Unis, roquettes
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook