International
URL courte
Par
0 41
S'abonner

Fumio Kishida, candidat à la succession du Premier ministre japonais à la direction du Parti libéral-démocrate (PLD), a demandé un plan de relance post-pandémie de plus de 30.000 milliards de yens, rapporte le magazine Diamond.

Yoshihide Suga a annoncé vendredi qu'il ne se présenterait pas à la direction du PLD lors du scrutin interne du 29 septembre prochain et de nombreux candidats, dont Fumio Kishida, envisagent de se présenter.

L'ancien ministre des Affaires étrangères a déclaré au magazine Diamond que s'il devenait Premier ministre, il demanderait à la Banque du Japon (BoJ) de maintenir son objectif d'inflation de 2% et son programme de relance massif.

"Nous ne pouvons pas revenir dessus pour l'instant. Supprimer cet objectif pourrait envoyer un mauvais signal aux marchés", a déclaré Fumio Kishida à propos de l'objectif fixé par la BoJ, que les critiques jugent irréaliste pour une économie qui souffre depuis longtemps d'une inflation proche de zéro.
"Nous devons soutenir l'économie par un assouplissement monétaire à grande échelle et des mesures de relance budgétaire pour protéger les gens contre la pandémie", a-t-il ajouté.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
Tags:
Japon, politique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook