International
URL courte
Par
0 13
S'abonner

Le gouverneur de la Banque centrale d'Australie (RBA), Philip Lowe, a déclaré mercredi que la propagation du variant Delta et les confinements prolongés en raison de la pandémie de Covid-19 dans les États de la Nouvelle-Galles du Sud et de Victoria " retarderaient, mais ne feraient pas dérailler " la reprise économique du pays.

Le rapport sur la Politique monétaire de la RBA, a noté que la relance d'achat d'obligations de 4 milliards de dollars australiens (3 milliards USD) par semaine ne serait plus réduite cette année, mais serait prolongée au moins jusqu'à la mi-février 2022 ce qui signifie que la reprise économique post-pandémie devrait prendre plus de temps que prévu.

Les confinements dans les deux États les plus peuplés d'Australie continuent de peser sur l'économie du pays et coûtent environ 2 milliards de dollars australiens par semaine.

Les restrictions d'activité, ajoute M. Lowe, infligeaient des impacts inégaux mais généralisés à l'ensemble de l'économie australienne et entraîneraient une baisse de la croissance dans les mois à venir.

"Le PIB devrait baisser au cours du trimestre juillet-septembre et le taux de chômage augmentera au cours des prochains mois", a noté M. Lowe.

La Banque centrale a également réaffirmé que son taux de trésorerie de 0,1% n'augmenterait pas tant que l'inflation ne se situerait pas durablement dans la fourchette cible de 2% à 3%, un scénario qui ne sera probablement pas atteint avant 2024.

"L'économie connaîtra une nouvelle croissance au cours du trimestre octobre-décembre et devrait retrouver sa trajectoire pré-Delta au second semestre de l'année prochaine", a relevé le gouverneur de la Banque centrale australienne.

Lire aussi:

Une voiture fonce sur une terrasse en centre-ville de Fontainebleau, plusieurs blessés
Sous-marins australiens: «Ce qu'il vient de se passer» pèsera sur l’avenir de l’Otan, selon Le Drian
Véran confirme un possible allégement concernant le pass sanitaire
Tags:
Australie, économie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook