International
URL courte
Par
220
S'abonner

Une équipe d'experts va être envoyée, en décembre, par l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), dans la préfecture de Fukushima pour examiner le plan du Japon visant à déverser en mer des eaux radioactives de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, a annoncé jeudi une responsable de l'AIEA.

Le plan a été proposé suite aux vives critiques exprimées par la Chine, la Corée du Sud et les communautés de pêcheurs locales, contre le rejet des eaux contaminées accumulées dans la centrale depuis le séisme et le tsunami de 2011 dans le nord-est du Japon.

"L'agence est fermement déterminée à garantir que l'examen sera complet et objectif et que les résultats seront communiqués à la communauté internationale", a déclaré lors d'une conférence de presse en ligne la chef du Département de la sûreté et de la sécurité nucléaires de l'AIEA, Lydie Evrard.

Le gouvernement japonais avait annoncé, en avril dernier, son intention de rejeter des eaux dans l'océan à partir du printemps 2023, une décision vivement critiquée par la Chine et d'autres pays voisins.

Par ailleurs, Mme Evrard a indiqué que l'agence sélectionnerait les membres de l'équipe d'inspection dans onze pays différents dont la Chine et la Corée du Sud. Les membres du personnel de l'AIEA pourraient se rendre au Japon dans le courant de l'année prochaine pour présenter les résultats avant le rejet effectif des eaux contaminées.

Les eaux pompées dans les réacteurs détruits de la centrale de Fukushima pour refroidir le combustible fondu, mélangées aux eaux de pluie et aux eaux souterraines, qui ont également été contaminées, sont traitées à l'aide d'un système avancé de traitement des liquides pour éliminer la plupart des éléments contaminants.

Lire aussi:

Pas si brouillés? Mélenchon était bien présent aux cinquante ans d’Éric Zemmour
Macron demande pardon aux harkis, il est interrompu en plein discours - vidéo
«Le Pr Raoult est responsable de milliers de décès évitables dans les pays francophones», selon un microbiologiste belge
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Tags:
Japon, Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook