Ecoutez Radio Sputnik
    Logo de l'OTAN

    L’Allemagne doit-elle quitter l’Otan?

    © AFP 2019 Paul J. Richards
    Interviews
    URL courte
    21113
    S'abonner

    Klaus Hartmann, membre de l’Association des Libres-penseurs allemands a accordé une interview à Sputnik où il explique les raisons pour lesquelles l'Allemagne devrait quitter l'Otan

    Le 25 août, l’Association des Libres-penseurs allemands a envoyé aux membres du Bundestag (chambre basse du parlement allemand) une lettre ouverte avec les questions suivantes:

    •    Etes-vous prêts à solliciter une sortie de l’Allemagne de l’Otan le plus vite possible?

    •    Etes-vous prêts à réclamer que le gouvernement fédéral résilie le contrat selon lequel des troupes armées se trouvent sur le territoire de la RFA?

    •    Etes-vous prêts à réclamer que le gouvernement fédéral lève le plus vite possible les sanctions contre la Russie et contribue au développement à long terme des relations russo-germaniques dans un esprit de coopération et de partenariat?

    Klaus Hartmann, membre de l’Association des Libres-penseurs allemands a accordé une interview à Sputnik dans laquelle il explique les raisons de cette lettre.

    Nous avons décidé de rédiger ce document à cause de l’attitude agressive des Etats-Unis envers la Russie provoquée par le conflit en Ukraine.

    Pour le moment, 50 organisations qui luttent pour le maintien de la paix ont signé cette lettre. Le but est de "réveiller nos destinataires, c’est-à-dire, les membres du Bundestag".

    "Ainsi, les Etats-Unis chercheront tous les moyens et les possibilités afin de mener la politique agressive de l’alliance, même après la sortie de certains de ces membres", a souligné M. Hartmann en parlant d’une sortie éventuelle de l’Allemagne de l’Otan.

    Les Etats-Unis ne peuvent pas renoncer à l’Allemagne car dans ce pays se trouvent les centres de dispatching, le siège gérant les opérations en Afrique et "une guerre avec utilisation de drones serait impossible sans la base de Ramstein".

    Parmi les enjeux américains dans le monde contemporain, Klaus Hartmann a cité celui de refouler la Russie mais aussi la Chine car l’agression contre la Yougoslavie et la série de guerres en Irak, en Afghanistan et en Libye avaient précisément ce but.

    Le membre de l’Association des Libres-penseurs a également exprimé son opinion sur le rattachement de la Crimée à la Russie. Il estime que les accusations de l’Occident concernant l’annexion de la péninsule "ne sont pas dignes de l’attention des défenseurs des droits de l’homme sérieux" parce que "l’agression implique l'utilisation de la force, qui peut alors conduire à l'annexion".

    Le rattachement de la Crimée a empêché le massacre que nous voyons actuellement dans le Donbass. "Mais les accusations contre la Russie d’annexion montrent" que Madame Hasselfeld de Union chrétienne-sociale et les hommes politiques des pays-membres de l’Otan "sont loin du concept moderne du droit international".

    Lire aussi:

    L'Otan renforce sa présence en Ukraine
    L’Otan s’implante un peu plus en Europe de l’est
    La Suède va-t-elle rejoindre l'OTAN?
    Tags:
    crise, conflit ukrainien, guerre, OTAN, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik