Ecoutez Radio Sputnik
    Une base de l'armée israélienne sur le mont Hermon

    L’unité 8.200 d'Israël joue un rôle «extrêmement important» dans les opérations étrangères

    © AFP 2018 THOMAS COEX
    Interviews
    URL courte
    71126

    Benjamin Netanyahou a déclaré au Congrès des organisations juives américaines, qui s’est ouvert à Jérusalem le dimanche 18 février, que le renseignement israélien avait contrecarré un attentat terroriste de Daech en Australie. Sputnik a demandé à un expert israélien d’expliquer le rôle de l’unité 8.200 dans cette opération.

    Après l'apparition des informations sur le rôle de l'unité de renseignement de l'armée israélienne, répondant au nom de code 8.200, joué dans la prévention d'un attentat en juillet dernier à bord d'un avion de ligne de la Etihad Airways, assurant le vol Sidney-Abu Dhabi, Sputnik a interviewé Ely Karmon, chercheur à l'Institut international de lutte contre le terrorisme et à l'Institut de politique et de stratégie du Centre interdisciplinaire d'Herzliya, au sujet de ce service spécial israélien.

    Sputnik: Pourriez-vous nous en dire plus sur l'unité israélienne qui a contrecarré l'attaque et sauvé de nombreuses vies?

    Ely Karmon: C'est la principale unité SIGINT (Intelligence dans le domaine du signal) du Corps de renseignement israélien. Elle existe depuis longtemps, pratiquement depuis la création du Renseignement. C'est probablement la plus grande unité de renseignement et sa spécialité est le traitement des signaux, ils recherchent des informations à partir des données numériques et des signaux de nos ennemis dans la région et, si cela est nécessaire, au-delà.

    Sputnik: Dans quelle mesure cette unité, la 8.200, est-elle indispensable pour les opérations israéliennes à l'étranger?

    Ely Karmon: Elle est extrêmement importante, car son rôle principal est, en fait, d'empêcher la guerre, de donner l'alerte en cas de guerre avec les principales armées qui entourent Israël […]. Au cours des 15 à 20 dernières années, et peut-être même avant, le terrorisme, en particulier le terrorisme international, est devenu l'une des principales menaces stratégiques, ce qui fait qu'elle devait aussi suivre des cibles qui menaceraient directement Israël, mais dans le travail qu'elle accomplit tous les jours, si elle découvre des informations qui menacent nos alliés, alors elle les utilise clairement pour protéger les pays amis d'Israël et leurs institutions.

    Sputnik: Le Premier ministre Netanyahou a également déclaré que c'était l'une des nombreuses attaques qu'Israël avait empêchées dans le passé. Est-ce que ces autres attaques ont également été contrecarrées par cette unité spécialisée? Si oui, comment?

    Ely Karmon: De temps en temps, des informations sur ces questions sont publiées, soit parce qu'il y a un intérêt, comme celui du Premier ministre à montrer qu'Israël est impliqué dans la communauté internationale et soutient la communauté internationale, y compris des pays lointains comme l'Australie, et y parvient. Et probablement, c'est parce que ces informations n'étaient plus sensibles qu'elles ont été présentées ou divulguées aux médias. Il y a quelques mois, le président Trump a été accusé d'avoir communiqué au ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, au cours d'une réunion, des informations sur une arme terroriste. On a appris plus tard qu'elles concernaient des ordinateurs portables destinés à exploser comme des bombes que Daech avait développés pour faire sauter des avions. Puis c'est devenu une affaire politique parce que c'était considéré comme une violation des lois régissant l'échange d'informations, parce que les renseignements israéliens avaient présenté ces informations d'une façon très secrète à leurs homologues américains.

    Sputnik: Cet incident s'est produit en juillet de l'année dernière, pourquoi Netanyahou en parle seulement maintenant?

    Ely Karmon: Je pense d'abord que c'est parce que ces informations ne mettent pas en danger la source de cette opération très spécifique, c'est une tentative parfois de dissuader les terroristes. En outre, même si Daech a disparu des radars en tant que grande organisation en Syrie, elle a maintenant de petites factions dans le monde: en Afghanistan, en Libye et peut-être dans le Sinaï. Cela nous incite à penser que nous devons continuer à surveiller ces organisations internationales et à contrecarrer leurs attaques terroristes.

    ​Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

     

    Lire aussi:

    Quelles seront les relations Russie-Israël après le crash d'un avion Il-20 russe en Syrie?
    Pour un ex du renseignement israélien, on a «déjà partagé la Syrie en sphères d'influence»
    Un ex-agent spécial israélien dévoile les conséquences du crash de l’Il-20 en Syrie
    Tags:
    attentat déjoué, services secrets, renseignement, Benjamin Netanyahu, Australie, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik