Interviews
URL courte
Par
393138
S'abonner

Des incidents impliquant les caïds locaux auraient émaillé les élections municipales de certaines communes, notamment à Marseille. Fantasme d’extrême droite? Pas pour Gérald Pandelon, avocat pénaliste, qui publie «La France des caïds»: des révélations fracassantes sur le grand banditisme en France et ses liens troubles avec la politique. Entretien.

«Si un politique a un lien privilégié avec un parrain de cité, il sait très bien que le parrain fera voter pour lui. En contrepartie, ce politique fera en sorte que les marchés publics puissent être alloués au cousin de celui-ci.»

Les propos de Gérald Pandelon sont particulièrement frappants, notamment après le tollé suscité à Marseille par des irrégularités lors des dernières élections municipales. Qui mieux qu’un avocat pénaliste pour dresser le panorama des mafias et trafics en tout genre? Me Pandelon a défendu 200 membres du grand banditisme de Marseille, Paris et Lyon.

Il vient de publier un témoignage-choc, La France des caïds (Éd. Max Milo) sur les zones de non-droit dans les cités, la toute-puissance des milieux criminels et son influence tentaculaire sur les milieux politiques et économiques. L’avocat y dénonce notamment la volonté des édiles d’acheter la paix sociale. Sputnik l’a rencontré.

Retrouvez cet entretien en vidéo sur YouTube

Lire aussi:

Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Diego Maradona est décédé à l'âge de 60 ans
Frappes israéliennes en Syrie: «un comportement d’État voyou»
Tags:
Dijon, corruption, meurtre, terrorisme, Dupont-Moretti, braquage, banditisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook