Interviews
URL courte
Par
153926
S'abonner

Où est donc passé en France l’esprit de la libération sexuelle des années 1960? Dans son brûlot «Balance ton corps», Bertoulle Beaurebec, travailleuse du sexe, s’oppose au «féminisme mainstream» et plaide pour une meilleure éducation sexuelle des plus jeunes afin d’en finir avec les clichés sur les prostituées et les femmes en général.

Une travailleuse du sexe heureuse, ça existe, n’en déplaise à certains. Bertoulle Beaurebec est l’une d’elles. Elle vient de sortir «Balance ton corps», un manifeste pour le droit des femmes à disposer de leur corps (Éd. La Musardine).

Dans la société actuelle, le métier de «TDS» est souvent assimilé aux proxénètes et à l’exploitation d’êtres humains à des fins sexuelles. Si c’est bien une réalité, ne faudrait-il pas protéger ces femmes de leurs oppresseurs et non de leur libre-arbitre?

Une vision négative de ces professions, explique Bertoulle Beaurebec, répandue non seulement de la société, mais également parmi certaines féministes, au motif que la prostitution ne serait qu’un «viol tarifé». Un «féminisme mainstream» et un manque de solidarité féminine qui n’inclut pas de fait toutes les femmes et que dénonce Bertoulle Beaurebec, se présentant comme une «féministe pro-sexe».

Des clichés et des discriminations portés par une société qui a régressé, développe la travailleuse du sexe «afroféministe pro-sexe». Dans les années 1960, la révolution sexuelle marquait l’émancipation sexuelle des femmes et l’égalité des droits entre les sexes.

Dans la société actuelle, les débats se portent sur la manière dont une femme doit s’habiller et si cette tenue pourrait être une circonstance atténuante en cas d’agression sexuelle. Une régression qui, selon notre interlocutrice, ne saurait se défaire que par l’éducation sexuelle des plus jeunes, qui reste selon elle encore bien trop tabou.

Lire aussi:

La manifestation contre la loi Sécurité globale se poursuit place de la République, à Paris
Une «méga-catastrophe» menace les États-Unis, selon des experts
Véhicules embrasés, heurts et gaz: Paris se mobilise de nouveau contre la loi Sécurité globale – images
Tags:
féminisme, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook