Interviews
URL courte
Par
10468
S'abonner

L’économie mondiale a été contaminée par le coronavirus. Les dégâts colossaux actuels ne sont-ils qu’un avant-goût d’une année à venir plus terrible encore? Selon Philippe Béchade, président des Éconoclastes, le contexte d’incertitude qui règne actuellement fait craindre le pire. Entretien choc.

L’année 2020 est-elle la pire sur le front de l’économie depuis la Seconde Guerre mondiale? La question est légitime, alors que de très nombreux pays font face à une récession historique. Les faillites devraient se multiplier et le chômage s’envoler. Reste l’espoir des vaccins contre le Covid-19. Mais seront-ils aussi efficaces que les groupes pharmaceutiques le prétendent?

Pendant ce temps, afin de soutenir à bout de bras une économie exsangue, les banques centrales font plus que jamais tourner la planche à billets. D’après Philippe Béchade, président des Éconoclastes, ce flux de création monétaire se dirige en grande partie vers les marchés financiers, alimentant ainsi des bulles. Avant l’arrivée de l’inflation? Éléments de réponse avec l’expert.

Lire aussi:

«J’ai fait une bêtise mais elle n’a pas souffert»: l’ex-compagnon de la femme tuée à Alençon se livre
Alexeï Navalny interpellé à son retour en Russie
Un mort et plusieurs blessés après une fusillade dans l’Arizona
Tags:
crise économique, crise, France, vaccination, vaccin, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook