Interviews
URL courte
Par
3619572
S'abonner

Pour le philosophe Michel Onfray, pas de doute: nous vivons une fin, celle de la «civilisation judéo-chrétienne». Auteur de «La Nef des fous – Des nouvelles du Bas-Empire», le philosophe évoque au micro de Sputnik un basculement, dans le sillage d’un «effondrement de la gauche» et d’un islam qu’il qualifie de «conquérant». Entretien-choc.

«On est dans cette période de fin de civilisation judéo-chrétienne. On va vers une autre civilisation.»

C’est le constat qu’avance le philosophe Michel Onfray. Le prolifique auteur vient de sortir «La Nef des fous – Des nouvelles du Bas-Empire» (Éd. Robert Laffont). Dans cet ouvrage, présenté sous forme d’éphéméride, Michel Onfray a compilé les «choses sidérantes» qu’il a relevées au cours de l’année 2020.

À l’en croire, nous assistons à un «effondrement total des valeurs», qui s’accompagne d’un «effondrement de la gauche». Il dénonce un antiracisme devenu fou:

«On est chez Orwell. C’est l’obscurantisme que l’on nous présente comme éclairé.»

D’après l’auteur, le débat est devenu impossible et c’est l’«anathème» qui fait office de loi.

Michel Onfray alerte également à propos de «l’impérialisme violent» de l’islam:

«Une civilisation qui veut la fin d’une autre civilisation, c’est problématique.»

Lire aussi:

«Pas de ministres, pas d’hommes politiques»: Pierre-Jean Chalençon s’explique après sa garde à vue
«On n’a pas été écouté»: un réanimateur fait la leçon à Jean Castex
Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Tags:
Michel Onfray, gauche, musulmans, islamophobie, islamisme, islam, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook