Maghreb
URL courte
Par
9285177
S'abonner

L’Algérie doit «se préparer à toutes les options, y compris l’intervention militaire» si elle ne cesse pas de soutenir le Front Polisario au Sahara occidental, a déclaré un député marocain, le 1er avril 2018, cité par le site d’information hespress.com.

«Le Maroc doit envoyer un message clair à l'Algérie, car elle aussi concernée: ou le respect du bon voisinage ou se préparer à toutes les options, y compris à l'intervention militaire», a déclaré Addi Bouarfa, député marocain du Parti Authenticité et Modernité (PAM), en marge de la session extraordinaire du parlement marocain consacrée à la situation sécuritaire au Sahara occidental qui s'est tenue le 1er avril 2018, indique le site d'information hespress.com.

Les Algériens doivent être conscients que «le Maroc a consenti de grands sacrifices pour l'indépendance de l'Algérie, où des centaines de Marocains sont morts pour ce but. Tout comme la ville d'Oujda était une base arrière militaire de la révolution algérienne», a ajouté le député cité par la source, en appelant les autorités d'Alger «à se rappeler de l'histoire commune des deux pays», tout en affirmant que le Maroc «est prêt pour l'option militaire quel que soit le prix à payer».

«Le Maroc a le droit de poursuivre les éléments du Front Polisario sur son territoire, comme l'a affirmé précédemment le défunt roi du pays, Hassan II», a ajouté le parlementaire, mettant en garde «qu'il suffit de deux raids des forces aériennes royales pour les rayer de la carte».

Face à ces graves déclarations, aucune réaction n'a été enregistrée de la part des autorités algériennes, qui soutiennent le règlement du conflit au Sahara occidental dans le cadre des résolutions de l'Onu, et ce en appuyant le droit à l'autodétermination du peuple sahraoui.

Le Parti Authenticité et Modernité, principale force d'opposition au Maroc, est un parti politique de centre gauche créé en août 2008. Le parti défend la marocanité du Sahara occidental, conformément à la position officielle du royaume du Maroc, néanmoins il n'est nullement favorable à un conflit militaire avec l'Algérie.

Lire aussi:

Joe Biden confond trois fois la Libye et la Syrie à la veille de son sommet avec Vladimir Poutine
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Une veillée funéraire visée par des tirs de LBD et lacrymos à la Plaine Saint-Denis
Tags:
conflit, guerre, ONU, Sahara occidental, Algérie, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook