Maghreb
URL courte
Par
1143
S'abonner

Selon les autorités algériennes, citées par le rapport pour l’année 2018 du département d’État américain consacré au trafic de drogues dans le monde, «le cannabis provenant du Maroc» constitue l’essentiel de la drogue arrivant dans le pays.

Dans son rapport sur le trafic de drogue et les crimes financiers dans le monde pour l'année 2018, le département d'État américain dévoile, citant les autorités algériennes, que l'essentiel de la drogue qui arrive en Algérie est «la résine de cannabis provenant du Maroc». Le même rapport affirme que l'Algérie reste «un pays de transit» et que la résine de cannabis est acheminée vers l'Europe par voie maritime.

«Les autorités algériennes signalent que l'essentiel des drogues en transit en Algérie consistait en cannabis, provenant du Maroc», a affirmé le département d'État. «L'Algérie est principalement un pays de transit pour les drogues illicites plutôt qu'un centre de production ou de consommation», précise-t-il.

Le rapport indique également les marchés visés par le transit de ces quantités de résine de cannabis qui traversent l'Algérie et informe que «la plupart de ces drogues voyagent par la mer vers l'Europe, tandis que certaines sont acheminées clandestinement vers d'autres destinations au Moyen-Orient».

Selon le même document, les forces de sécurité algériennes, qui déploient le plus gros de leurs efforts dans la lutte contre le terrorisme et la sécurisation des frontières, sont de plus en plus préoccupées par d'éventuels liens entre «le groupe d'Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI*) et le trafic de drogue dans la région».

Dans ce cadre, afin de renforcer son arsenal légal de lutte contre le trafic de drogue, le département d'État a souligné qu'Alger a «actualisé sa réglementation sur les contrôles de drogue pour la mettre en conformité avec les accords internationaux, y compris ceux de l'Onu».

Tout en rappelant la saisie par les autorités algériennes de 27,7 tonnes de cannabis durant les huit premiers mois de l'année 2018, et de 701 kilos de cocaïne en mai dernier au port d'Oran, la même source affirme que «l'Algérie tirerait avantage des formations continues pour renforcer les capacités de lutte contre la drogue de ses forces de sécurité».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Ces armes russes qui font de l’Algérie une puissance militaire régionale
Un homme battu à mort dans une cité de Marseille
Cette photo prise dans une unité Covid-19 devient virale
Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée
Tags:
couloir de transit, transit, trafic de drogue, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), États-Unis, Maroc, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook