Maghreb
URL courte
6516
S'abonner

Au Maroc, un brigadier s’est rendu à la police et a avoué avoir tué son épouse avec son arme de service, rapporte un communiqué de la Police nationale. Il soupçonnait sa femme d’infidélité après avoir senti sur elle l’odeur d’un parfum masculin, précise le quotidien Assabah.

La direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) marocaine a annoncé dans un communiqué, relayé par l’agence officielle Maghreb Arabe Presse (MAP), avoir arrêté un brigadier pour le meurtre de son épouse, tuée de trois balles tirées avec son arme de service. Assabah indique que le mis en cause soupçonnait sa femme d’infidélité.

La DGSN précise que les faits ont eu lieu au domicile conjugal, situé dans la commune de Salé, dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, poursuit le quotidien arabophone, ajoutant que le brigadier soupçonnait sa femme d’entretenir une relation extraconjugale après avoir senti sur elle l’odeur d’un parfum pour homme.

Le communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale souligne que le fonctionnaire de police s’est lui-même présenté à un commissariat, où il a reconnu avoir tiré trois balles avec son arme de service en direction de sa conjointe, entraînant sa mort au domicile conjugal. En effet, la victime y a été retrouvée gisant dans son sang.

Toujours selon le communiqué de la DGSN, le prévenu a été placé en garde à vue par le parquet.

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée est visible depuis Paris - images
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Endormie, elle est violée par un ouvrier venu faire des travaux chez elle dans les Yvelines
Le ministre grec de la Défense n'exclut pas un conflit militaire avec la Turquie
Tags:
parfum, infidélité, armes, Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook