Maghreb
URL courte
Par
7353
S'abonner

La police espagnole a annoncé le démantèlement d’un réseau de trafic de cannabis en provenance du Maroc et constitué de quatre Britanniques, auprès desquels elle a saisi 100.000 euros et 1,5 tonne de drogue.

Un réseau de trafic de résine de cannabis entre le Maroc et l’Espagne a été démantelé par la police espagnole dans la région de Malaga, dans le sud du pays, indique un communiqué officiel relayé par la presse locale.

​Selon le quotidien ibérique El faro de Ceuta, le réseau était constitué de quatre Britanniques résidant à Marbella, dans la région de Guadalmina. Ils transportaient leur marchandise à bord d’un bateau de plaisance qui leur permettait d’effectuer le voyage entre les côtes marocaines et espagnoles.

Lors de la perquisition du bateau, les policiers ont mis la main sur 100.000 euros en espèces et 51 paquets contenant de la résine de cannabis, pour un poids total de 1,5 tonne, qui étaient dissimulés dans un double fond installé dans la coque du bateau.

Le plan anti-drogue marocain

Afin de lutter efficacement contre le trafic de drogue, le Maroc avait annoncé la création d’unités spéciales d'élite de la Gendarmerie nationale, informe le journal local arabophone Al Massae. Ces unités doivent être déployées dans le nord du pays, notamment sur les côtes, poursuit la même source.

D’après le quotidien, les tentatives à répétition des trafiquants de rejoindre l'Espagne par la mer ont motivé la décision des autorités du royaume chérifien de créer ces unités d'élite. Le journal note que ces trafiquants n'hésitent plus à faire usage de leurs armes contre les forces de l'ordre.

Le 12 juin, la police marocaine a intercepté une cargaison de près de 13 tonnes de résine cannabis dans la région de Nador, dans le nord-est du Maroc, rapporte un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Selon un bilan officiel, en 2018, la police marocaine a saisi 52 tonnes de résine de cannabis et 1,65 tonne de cocaïne.

Lire aussi:

Nouvelle attaque dans une école maternelle en Chine – vidéo
Plusieurs sangliers «poursuivis, heurtés puis écrasés» dans les Vosges – photo, vidéo
Appelés pour des cris et des insultes provenant d’un appartement, les policiers découvrent une drôle de situation
Brûler vif une personne n’a pas été reconnu comme un acte barbare par la cour d’assises de Douai
Tags:
Espagne, cannabis, trafic de drogue, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook