Maghreb
URL courte
245
S'abonner

Le gouvernement tunisien a donné son accord pour que l’ancien Président Zine el-Abidine Ben Ali, décédé le 19 septembre en Arabie saoudite, soit inhumé en Tunisie, a indiqué une source gouvernementale. L’avocat de l’ex-Président a déclaré pour sa part que Ben Ali serait enterré à La Mecque, conformément à ses dernières volontés.

L’ancien Président tunisien Zine el-Abidine Ben Ali, décédé le 19 septembre, pourrait être inhumé en Tunisie «si sa famille le demandait», a annoncé l’agence Tunis Afrique Presse (TAP) citant une source gouvernementale.

Toutefois, selon le HuffPost Tunisie, l’avocat de l’ancien Président, Mounir Ben Salha, a déclaré à la chaîne France 24 Arabic que Ben Ali serait enterré à La Mecque. Il a affirmé que Ben Ali avait laissé un testament où il dit vouloir être enterré dans la ville sainte.

«Il semble que sa famille va suivre ses volontés […]. J’en ai discuté avec lui, il m’avait aussi dit personnellement qu’il souhaitait être enterré à La Mecque», a souligné Mounir Ben Salha.

L’information a été confirmée par Nesrine Ben Ali, la fille de l’ancien Président, selon le site tunisien Kapitalis.

«Il peut rentrer dans son pays»

L’ex-Président avait été hospitalisé en Arabie saoudite pour de graves problèmes de santé, avait annoncé son avocat le 12 septembre.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, avait déclaré pour sa part qu'il autoriserait Ben Ali à rentrer au pays «s’il est malade […]. Il peut rentrer dans son pays comme tout Tunisien».

Zine el-Abidine Ben Ali est décédé le 19 septembre en Arabie saoudite, où il vivait en exil depuis 2011. Il n’avait fait depuis que de très rares apparitions en public. Pourtant, en mai dernier, il avait promis, dans une lettre écrite aux Tunisiens, de rentrer, alors qu’il était visé par plusieurs condamnations pénales.

 

Lire aussi:

Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 52 blessés en Allemagne
Tags:
état de santé, condamnation, La Mecque, testament, avocat, The Huffington Post, Arabie Saoudite, Tunisie, enterrement, Zine El-Abidine Ben Ali
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook