Ecoutez Radio Sputnik
    Aéroport, photo d'illustration

    Dix touristes algériens empêchés «sans raison» d’entrer sur le territoire bulgare?

    CC0 / StelaDi / Aéroport
    Maghreb
    URL courte
    272438
    S'abonner

    Dix touristes algériens ont été refoulés de l’aéroport de Sofia, en Bulgarie, sans qu’une raison valable ne leur soit notifiée, a rapporté la presse algérienne qui soupçonne un acte de «racisme». À Alger, le consul bulgare s’est excusé auprès de ces touristes, promettant de lever le voile sur les dessous de cet incident.

    Le 19 août, la police aux frontières de l’aéroport de Sofia, en Bulgarie, a procédé au refoulement de 10 touristes algériens sans notifier «les raisons de sa décision», révèle, mercredi 2 octobre,  le site d’information Casbah Tribune, précisant qu’ils ont été victimes de «racisme».

    Dès leur arrivée à l’aéroport international de Sofia, un premier groupe de neuf Algériens ayant des documents en règle «fera face à une police aux frontières bien plus que zélée», affirme le média.

    Arrêtés par les policiers, les neuf touristes ont vu leurs passeports confisqués, avant d’être rejoints par un 10e Algérien qui faisait la queue devant un point de contrôle. Après avoir été longuement interrogés, et à l’issue de deux heures d’attente, deux policières les ont informés de la décision des autorités de les refouler, via «un document rédigé en bulgare, et que les Algériens ont refusé de signer», indique la même source.

    ​Surpris par la décision des autorités aéroportuaires, les dix touristes ont demandé aux policières les raisons motivant ce refoulement. C’est ainsi que l’une d’elles leur a répondu «carrément et crûment: "Nous ne voulons pas de vous dans notre pays"», soutien Casbah Tribune. 

    Pour le site d’information, il est clair qu’à travers une telle décision prise à l’encontre de tous les passagers algériens présents sur le vol, «ce sont les Algériens qui étaient ciblés, sans raison aucune, ni distinction». Et ce, bien que les dix touristes soient munis de visas authentiques délivrés par l’ambassade de Bulgarie à Alger, de visas Schengen, d’un titre de séjour en France pour deux d’entre eux, d’assez de liquidités et de tous les documents de voyage nécessaires.

    Le refoulement vers Rome s’est fait en deux temps, faute de vols disponibles. Ainsi, une partie des voyageurs a été incarcérée pendant 48 heures dans des cellules à l’aéroport de Sofia, alors que l’autre n’a pu rejoindre la capitale italienne qu’après 72 heures d’emprisonnement dans le même endroit.

    À leur arrivée à Alger, le groupe de touristes s’est rendu à l’ambassade de Bulgarie, où il a été reçu par le consul qui leur a présenté des excuses, promettant d’entreprendre toutes les actions nécessaires pour élucider cette affaire.

    Tags:
    expulsions, Douanes, touristes, Bulgarie, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik