Maghreb
URL courte
8914
S'abonner

Des criminels armés de kalachnikovs sévissent entre Melilla et Nador dans le nord-est du Maroc, terrorisant les habitants, rapporte la presse locale.

Entre l’enclave espagnole de Melilla et la ville de Nador, les deux sur la côte nord-est du Maroc, une bande formée de plusieurs personnes armées de kalachnikovs terrorisent les habitants depuis plusieurs semaines, rapporte le quotidien arabophone marocain Assabah.

Le média explique que cette situation a été engendrée dans la région par le fait que Nador, Melilla et Ceuta, également une enclave espagnole, dans le nord du Maroc, sont devenues des refuges pour les trafiquants d’armes et de drogue, membres de plusieurs bandes criminelles espagnoles et marocaines.

Les habitants de la région de Nador sont en danger en raison de l’activité de cette bande criminelle, précise la source, rappelant que plusieurs accrochages violents avaient eu lieu ces derniers temps dans la région entre des bandes armées.

Un fait très marquant a d’ailleurs eu lieu, lundi 30 septembre, en plein jour à Melilla, près de la frontière avec Beni Ensar, où plusieurs individus avaient exhibé leurs kalachnikovs sur le toit d’un immeuble, indique Assabah.

Les polices espagnoles et marocaines ont considérablement renforcé les contrôles dans tous les points de passage aux frontières, souligne le média, précisant qu’elles procédaient régulièrement à des arrestations.

Lire aussi:

Une voiture a percuté la grille d’entrée de la chancellerie d’Angela Merkel à Berlin - photos, vidéo
Il faut mettre les migrants «dans des avions pour les renvoyer chez eux» plutôt que de les disperser, estime Zemmour
Des lance-roquettes multiples US déployés en Roumanie: «un message» pour la Russie, selon Forbes
Les bars ne rouvriront pas avant le 1er février, selon Europe 1
Tags:
Kalashnikov, criminels, bande, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook