Maghreb
URL courte
2411
S'abonner

Suite à l’analyse faite par ses experts, la police marocaine a indiqué que la vidéo partagée sur WhatsApp, montrant une femme se faire agresser par un présumé tueur en série, remontait à 2018 et montrait un règlement de compte, réfutant ainsi cette information.

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) marocaine rapporte que l’information, selon laquelle la vidéo largement partagée sur WhatsApp montre l’agression d’une femme à l’arme blanche par un présumé tueur en série, est une fake news, rapporte le site d’information Bladi.net.

Selon le média, les résultats des recherches et de l’expertise technique des services de la DGSN «infirment la thèse selon laquelle une femme aurait été attaquée à l’arme blanche par un tueur en série».

La DGSN a affirmé que la vidéo en question concernait une affaire de règlement de comptes qui datait de 2018. Elle a eu lieu dans la province de Sidi Bennour, une subdivision de la région de Casablanca-Settat, relate Bladi.net

Lire aussi:

«C'est de la…»: le chef sortant du Pentagone se lâche en parlant du chasseur F-35
Covid-19: bientôt la fin des aides? «Une pulvérisation de l’économie française»
La Commission européenne réagit à l’achat du Spoutnik V par la Hongrie
Michel Onfray attaque Macron: «On ne peut pas gouverner la France quand on méprise les Français» - vidéo
Tags:
agression, loi anti-fake news, désinformation, fausses vidéos, vidéo, Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook