Ecoutez Radio Sputnik
    Rabat

    Combien gagnent les ministres marocains?

    CC0 / Efraimstochter
    Maghreb
    URL courte
    Par
    10626
    S'abonner

    Au Maroc, à la veille d’un remaniement gouvernemental, le quotidien Assabah a communiqué les salaires des ministres, ainsi que les indemnités qu’ils touchent pendant et après l’exercice de leurs fonctions, une fois qu’ils ont quitté le gouvernement.

    À l’occasion du remaniement gouvernemental au Maroc qui sera annoncé avant le 10 octobre, le quotidien arabophone Assabah dresse un tableau du budget que l’État mobilise pour accompagner ce changement. Le budget inclut primes d’arrivées et de départs des ministres, salaires, indemnités relatives à leur prise en charge (logement, représentation, etc..) et pensions.

    Ainsi, le média indique que le salaire net du chef du gouvernement est de 32.000 dirhams (3.000 euros) en plus d’indemnités de l’ordre de 38.000 dirhams (3.600 euros) et trois voitures de fonction.

    Les ministres perçoivent, selon la même source, un salaire net de 26.000 dirhams (2.450 euros), ajoutés aux 34.000 dirhams (3.200 euros) d’indemnités et deux voitures de fonction.

    Les secrétaires d’État ont un salaire de 20.000 dirhams (1.900 euros), bénéficient de 30.000 dirhams (environ 2.800 euros) d’indemnités et une voiture de fonction est mise à leur disposition.

    Par ailleurs, les membres du gouvernement perçoivent des primes de nomination et de départ. Ainsi le chef du gouvernement touche une prime de 20.000 dirhams (1.900 euros) à sa nomination et une autre à la fin de sa mission qui équivaut à près de 10 fois son salaire brut, soit 700.000 dirhams (66.000 euros). Les ministres, quant à eux, ont le droit à une prime de nomination de 10.000 dirhams (940 euros) et une indemnité de fin de mission de 600.000 dirhams (56.400 euros). Enfin, les secrétaires d’État eux touchent 10.000 dirhams à leur arrivée au gouvernement et partent avec une prime de 500.000 dirhams (soit 47.000 euros).

    Lorsqu’ils quittent leurs fonctions, les membres du gouvernement touchent une pension à vie, transmissible aux ayants-droit, en cas de décès, à hauteur de 50% de sa valeur initiale. Ainsi, selon le média, le chef du gouvernement perçoit 48.000 dirhams (4.500 euros), les ministres 39.000 dirhams (3.650 euros) et les secrétaires d’État 30.000 dirhams (2.800 euros).

    Ne payant aucune cotisation durant leur mandat, les membres du gouvernement peuvent prétendre à bénéficier de la pension dès leur départ, sans avoir à attendre l’âge de la retraite fixé à 63 ans, précise Assabah.

    Le salaire moyen au Maroc

    Dans un rapport publié en août 2018, la banque centrale du pays Al Maghrib indique que le salaire brut moyen pour l’ensemble des salariés du secteur formel était désormais de 5.129 dirhams par mois (482 euros) en 2017.

    Les professions libérales et les salariés d’entreprises privées de l’industrie et du commerce peuvent espérer toucher 2.799 dirhams par mois (263 euros), au minimum. Dans le secteur agricole, le salaire moyen est de 1.813 dirhams par mois (170 euros).

    Enfin, les salariés d’entreprises publiques touchent un salaire mensuel net minimum de 3.000 dirhams par mois (282 euros).

    Le salaire moyen brut dans le secteur public est, quant à lui, de 9.338 dirhams (878 euros) et connaît une hausse annuelle de 4,5% depuis 2000.

    Tags:
    pension, salaire, premier ministre, ministre, des ex-ministres, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik