Ecoutez Radio Sputnik
    Hicham Boudaoui

    La Fédération algérienne de foot condamne «une agression verbale abjecte» contre l’international Boudaoui

    © AFP 2019 FADEL SENNA
    Maghreb
    URL courte
    8911
    S'abonner

    L’insulte dont a fait l’objet le joueur de l’équipe nationale algérienne Hicham Boudaoui, jeudi 10 octobre, au stade de Blida, a fait réagir la Fédération algérienne de football qui dénonce une «attitude, plus que condamnable à l’adresse d’un des fleurons» du football national.

    La Fédération algérienne de football (FAF) a fermement condamné l’incident où le joueur de l’équipe nationale Hicham Boudaoui, évoluant également dans le club français OGC Nice, a subi des insultes de la part d’un journaliste. Les faits ont eu lieu, jeudi 10 octobre, au stade Mustapha-Tchaker de Blida, à la fin du match amical ayant opposé les Fennecs à la sélection de la République démocratique du Congo, alors que le joueur traversait la zone mixte pour rejoindre le bus.

    «Sous prétexte qu’il n’a pas voulu se prêter au jeu des questions-réponses en zone mixte, hier à l’issue de la rencontre amicale ayant opposé l’équipe nationale à la RD Congo, le jeune international Hichem Boudaoui a fait l’objet d’une agression verbale abjecte de la part d’un journaliste», fait savoir le communiqué de la FAF.

    Après avoir rappelé que les joueurs n’étaient pas tenus de répondre aux questions des journalistes en zone mixte, le communiqué souligne que «cette attitude, plus que condamnable à l’adresse d’un des fleurons de notre football, ne peut être passée sous silence par la Fédération algérienne de football qui prendra les mesures nécessaires envers toute personne coupable de tels dépassements».

    Par ailleurs, la FAF a pris acte du fait que plusieurs journalistes se sont démarqués de l’attitude de leur confrère, et l’ont fait savoir à l’issue de la conférence de presse du sélectionneur national Djamel Belmadi.

    Après avoir remarqué que leur coéquipier avait été affecté par l’insulte, les joueurs M’Bolhi, Slimani, Brahimi, Mahrez, Atal et Benlamri se sont adressés aux journalistes pour demander des explications, prenant la défense d’Hicham Boudaoui.

    Certains journalistes ont affirmé aux Fennecs que l’auteur de l’insulte n’était pas un confrère. Mais les joueurs n’avaient pas l’air d’être convaincus par ces dires.

    Le match amical entre l’équipe nationale d’Algérie et celle de la République démocratique du Congo (RDC) s’est terminé sur le score de 1:1.

    Tags:
    Fédération algérienne de football (FAF), Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik