Maghreb
URL courte
8305
S'abonner

Selon un sondage à la sortie des urnes, le second tour de la présidentielle en Tunisie a été remporté par le candidat indépendant Kaïs Saïed avec 72,53% des voix, a indiqué la radio Mosaïque FM.

Le candidat indépendant Kaïs Saïed a obtenu 72,53% des voix à l’issue du second tour de la présidentielle en Tunisie, selon un sondage à la sortie des urnes établi par l'institut de sondage Emrhod, cité par la radio Mosaïque FM. Nabil Karoui a pour sa part totalisé les 27,47% restants.

La chaîne publique Wataniya a annoncé, elle aussi selon un sondage à la sortie des urnes, que Kaïs Saïed avait remporté la présidentielle tunisienne avec 76,9% des voix. 

Affiche du candidat à la présidentielle tunisienne Nabil Karoui
© AFP 2020 FETHI BELAID Affiche du candidat à la présidentielle tunisienne Nabil Karoui
Kaïs Saïed occupe la première place dans toutes les régions et les circonscriptions. Le pourcentage le plus élevé a été enregistré à Tataouine (97,9%) et le moins élevé à Jendouba (56,7), a encore précisé la radio.

Toutefois, aucun résultat officiel n'est attendu avant lundi et aucun responsable des deux camps n'a voulu s'exprimer.

Le premier tour

C'est également Kaïs Saïed, un universitaire sans parti, qui avait remporté le premier tour de l'élection le 15 septembre. Il était arrivé en tête avec 18,4% des voix, devant Nabil Karoui qui, lui, avait totalisé 15,58% des voix.

Dans un communiqué publié le 5 octobre, il avait déclaré qu’il ne ferait pas campagne pour éviter toute ambiguïté sur l'égalité des chances avec son adversaire, qui était emprisonné pour des soupçons de fraude fiscale et de blanchiment. Nabil Karoui a été libéré le 9 octobre.

Lire aussi:

Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Les Français font davantage confiance à Didier Raoult qu’à Olivier Véran, selon un sondage
Trump annonce que son pays met fin à ses relations avec l'OMS
«Nous nous dirigeons vers un drame économique et social inédit» en France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook