Ecoutez Radio Sputnik
    Police d'Algérie

    Algérie: le policier qui avait tué quatre personnes a été abattu à son domicile alors qu’il prenait en otage sa famille

    © AP Photo / Anis Belghoul
    Maghreb
    URL courte
    93119
    S'abonner

    La police algérienne a abattu mardi 15 octobre un policier à son domicile qui retenait en otage sa famille. L’homme était recherché depuis le 13 octobre pour le meurtre de quatre membres de son ex-belle-famille dans l’ouest de l’Algérie, rapporte la presse locale.

    Le policier âgé de 53 ans qui a tué dimanche 13 octobre quatre personnes de son ex-belle-famille avec son arme de service et blessé grièvement une cinquième à Sidi Lahcen, dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, dans l’ouest de l’Algérie, a été abattu mardi 15 octobre à son domicile par les forces du Groupement des opérations spéciales de la police (GOSP), rapporte la presse locale.

    Selon les médias algériens, contrairement à ce qui avait été annoncé, le mis en cause n’a pas été arrêté juste après son crime. En effet, il s’est retranché à son domicile où il a pris les membres de sa famille en otage. Les forces du GOSP ont alors encerclé son domicile et tenté de négocier, sans succès.

    Face au refus persistant du preneur d’otages de se rendre, et ce malgré les multiples sollicitations des négociateurs, les forces du GOSP ont décidé de mener l’assaut. Ennahar Tv a diffusé une vidéo qui montre les policiers couper l’électricité et essayer de défoncer la porte de la maison de l’homme retranché.

    Le policier a été tué lors de l’assaut alors qu’il tentait de se suicider, indiquent les mêmes sources.

    Selon les premiers éléments de l’enquête, le policier a tiré à bout portant dimanche 13 octobre sur son ex-femme, son ex-beau-père, son ex-belle-sœur et son ex-belle-mère, les tuant tous les quatre, et blessant au passage son ex beau-frère qui se trouverait actuellement aux urgences médicochirurgicales du CHU de Sidi Bel Abbès.

    Un différend entre le policier et son ex-femme est à l’origine de ce drame, affirment des sources proches du dossier, citées par le site d’information Observ’Algérie.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik