Ecoutez Radio Sputnik
    Marrakech

    Maroc: un Français de 73 ans interpellé pour pratique illégale de chirurgie esthétique - photo

    CC0 / hichamaarkoubi
    Maghreb
    URL courte
    6182
    S'abonner

    Un Français de 73 ans a été interpellé à Marrakech, au Maroc, pour pratique illégale de chirurgie esthétique, indique un communiqué de la police nationale, précisant qu’il avait opéré une compatriote.

    Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) marocaine a annoncé l’interpellation d’un citoyen français de 73 ans à Marrakech, soupçonné d’avoir réalisé clandestinement des opérations de chirurgie esthétique et de pratiquer la médecine sans autorisation au Maroc.

    Le même communiqué précise que le mis en cause «a opéré une femme de même nationalité que lui».

    Le site d’information H24 a indiqué qu’une plainte avait été déposée auprès de la police de Marrakech par une citoyenne française âgée de 49 ans, laquelle a affirmé avoir conclu un accord avec un médecin français pour une opération de chirurgie esthétique dans une clinique privée moyennant 4.000 euros. Elle a par ailleurs souligné que le médecin en question avait effectué ladite opération dans une chambre clandestine au sous-sol de sa résidence située dans le quartier Annakhil à Marrakech.

    Les enquêteurs de la DGSN ont procédé à l’interpellation du mis en cause. Lors de cette opération, la police a saisi dans le garage de sa villa, qui lui sert de lieu pour ses opérations clandestines de chirurgie, un tampon encreur portant son nom avec la qualité de médecin en France, ainsi que du matériel médical, des médicaments et des produits pharmaceutiques.

    Une enquête est en cours sous la supervision du parquet pour vérifier les faits qui lui sont reprochés, déterminer son éventuelle qualité de médecin et arrêter toute personne complice.

    Tags:
    arrestation, chirurgie esthétique, médecine, Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik