Maghreb
URL courte
Par
6327
S'abonner

En 2019, 1,7 million de touristes tunisiens ont passé leurs vacances en Algérie contre 1,3 million d’Algériens ayant choisi la Tunisie, selon des chiffres officiels. Ainsi, le tourisme entre les deux pays offre d’énormes possibilités au développement des relations économiques.

Le tourisme devient progressivement un pilier dans les relations économiques bilatérales entre l’Algérie et la Tunisie. En effet, jusqu’à présent durant l’année 2019, plus d’un million et demi de Tunisiens ont visité l’Algérie. Alors que plus d’un million d’Algériens se sont rendus chez leurs voisins tunisiens pendant la même période.

Ainsi, lors d’une visite de travail dans la wilaya (région) d’Oran, dans l’ouest de l’Algérie, Abdelkader Benmessaoud, ministre algérien du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé devant la presse, en marge des travaux d’une rencontre nationale des professionnels du secteur du tourisme, qu’1,7 million de touristes tunisiens avaient visité l’Algérie durant l’année 2019.

Partant de ce record, le responsable a mis l’accent sur la nécessité de réunir tous les moyens et toutes les conditions nécessaires pour la réussite de la saison du tourisme saharien 2019-2020. Ainsi, il a mis en avant «le potentiel naturel unique dans le monde» dont dispose le Sahara algérien, ajouté à la disponibilité de professionnels expérimentés et aux infrastructures touristiques publiques et privées réalisées dans le sud du pays.

Par ailleurs, le ministre a annoncé que des mesures ont été prises pour faciliter l’octroi des visas pour les groupes de touristes, en dehors des Tunisiens qui n’ont pas besoin de ce document pour se rendre en Algérie, afin de garantir la réussite de cette saison dont le coup d’envoi sera donné début novembre dans la wilaya de Ghardaïa.

Les Algériens en Tunisie

Fin août 2019, dans une déclaration au quotidien arabophone Asharq al-Awsat, René Trabelsi, ministre tunisien du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé que son pays avait accueilli environ 5,046 millions de touristes au cours des sept premiers mois de cette année, enregistrant une hausse de 15,6% par rapport à la même période en 2018.

Par ailleurs, le responsable a précisé que le nombre d’Algériens ayant visité la Tunisie durant cette période avait atteint 1,3 million, ajoutant que le nombre de touristes provenant des pays du Maghreb a augmenté de 17,7%.

En 2018, les Algériens s’étaient déjà imposés comme première origine des touristes, avec plus de 2,7 millions d’entrées, soit une progression de +9,2% par rapport à 2017. La tendance est perceptible depuis 2011, à mesure que les Algériens viennent à la rescousse d’un tourisme tunisien boudé par les Européens et dont les voyagistes se sont vus imposer des restrictions par leurs gouvernements.

Pour répondre à la demande algérienne qui a supplanté les marchés traditionnels européens, le secteur touristique tunisien s’est adapté. Les barrières tarifaires ont été revues à la baisse pour devenir plus accessibles au pouvoir d’achat algérien, avec une attention toute particulière accordée aux offres familiales.

L’arrivée au pouvoir de Kaïs Saïed en Tunisie a suscité beaucoup d’espoirs dans les deux pays de voir les relations politiques économiques et stratégiques se renforcer considérablement, en particulier en vue d’une résolution rapide de la crise libyenne.

Lire aussi:

«Wallah tu vas plus rigoler»: une femme violemment agressée par un individu dans le métro de Paris – vidéo
Un chien abandonné et attaché à une cage avec ses chiots retrouvé sur la route – photos
Un astéroïde géant fonce vers la Terre, un chercheur indique quelles peuvent en être les conséquences
Tags:
ministère tunisien du Tourisme, écotourisme, tourisme, Tunisie, Algérie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik