Maghreb
URL courte
74313
S'abonner

En 2019, le royaume chérifien est mieux classé que le Royaume-Uni, la France et les États-Unis en matière de sécurité des touristes et des entreprises étrangères, indique un rapport du Forum économique mondial (WEF) publié sur son site officiel.

Le Maroc arrive à la 28e place devant le Royaume-Uni (45e), la France (51e) et les États-Unis (55e) du classement établi par le Forum économique mondial consacré à la sécurité des touristes et des entreprises pour 2019. Le Maroc est également le premier pays au Maghreb, suivi de l’Algérie (53e) et de la Tunisie (90e).

Le WEF précise dans son rapport publié sur son site officiel que ce classement évalue «dans quelle mesure un pays expose les touristes et les entreprises à des risques de sécurité liés principalement à des dommages graves aux personnes (violence et terrorisme), la petite délinquance n’est pas prise en compte».

Ainsi, le Maroc, qui occupe la première place du podium au Maghreb, arrive à la 28e place mondiale devant des pays comme Bahreïn, la Suède, l’Allemagne, le Danemark, le Royaume-Uni, la France et enfin la Belgique.

L’Algérie, classée deuxième au Maghreb, occupe la 53e place dans le monde devant les États-Unis, la Pologne, la Chine, la Grèce et l’Italie.

La Tunisie, quant à elle classée troisième au Maghreb, arrive à la 90e place mondiale, devançant ainsi des pays comme la Bulgarie, la Russie, l’Argentine, l’Égypte et la Turquie.

Selon ce classement prenant en compte 140 pays, la Finlande, l’Islande et Oman occupent les premières places.

Lire aussi:

Qui sont ces quatre hommes qui ont battu à mort un sexagénaire pour une remarque?
Raoult affirme avoir des preuves que le remdesivir favorise l’apparition de variants – vidéo
En Syrie, la Russie élimine 200 djihadistes: leur résurgence alimentée par les sanctions US?
Washington découvre un «nouveau théâtre de conflit» avec la Russie
Tags:
entreprises étrangères, grandes entreprises, petites entreprises, tourisme, sécurité, classement, Tunisie, Algérie, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook