Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants subsahariens

    Rabat aurait pris une mesure drastique pour réduire la migration subsaharienne

    © Sputnik .
    Maghreb
    URL courte
    Par
    14364
    S'abonner

    Les autorités marocaines ont interdit, dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, le transport vers le nord du pays de citoyens d’origine subsaharienne n’ayant pas de titre de séjour, rapporte le site d’information H24.

    Dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, le ministère marocain de l’Intérieur a donné des instructions aux sociétés de transport routier, leur interdisant de transporter vers les villes du nord les migrants subsahariens qui ne disposent pas d’une carte de séjour, indique le site d’information H24, citant des sources concordantes.

    Le média précise que le ministère de l’Intérieur a donné des instructions à la délégation régionale du ministère de l’Équipement et du Transport de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Les délégués de cette dernière se sont réunis avec les opérateurs de transport routier, afin de les sommer de ne pas transporter vers les villes du Nord les migrants subsahariens qui ne justifient pas d’un titre de séjour, ajoute H24 qui publie une copie du PV de ces réunions.

    ​Le gouvernement espagnol reconnait les efforts de Rabat

    Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a déclaré à la presse, fin juillet, que «grâce aux efforts du Maroc dans le domaine de la lutte contre la migration, le nombre de migrants clandestins a diminué de 33% au premier semestre de 2019, et ce pour la première fois depuis 2013».

    Ajoutant que le royaume chérifien était un leader international en matière de migration, le responsable espagnol a noté la nécessité de reconnaître «les efforts déployés par les autorités marocaines pour relever l'un des défis les plus préoccupants au monde, à savoir le phénomène de la migration irrégulière».

    Le même mois, confirmant les propos de Pedro Sanchez, l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) a annoncé dans un rapport que le Maroc avait réussi à réduire de 33% le nombre de tentatives de migration clandestine durant le premier trimestre de l’année en cours, par comparaison avec la même période de l’année précédente.

    Les chiffres de 2018

    L'Observatoire national de la migration a indiqué dans un communiqué relayé par l’agence officielle Maghreb Arabe Presse (MAP) qu’au cours de l'année 2018, les forces de sécurité et les gardes-côtes marocains avaient réussi à stopper 88.761 tentatives de migration clandestine. Le communiqué a précisé que 70.571 migrants sur le total arrêté étaient des ressortissants de pays tiers.

    L'organisme a souligné également que les forces de sécurité marocaines avaient démantelé 229 réseaux de passeurs en 2018. Les gardes-côtes ont quant à eux secouru en mer près de 29.715 migrants. Parmi les personnes arrêtées, 5.608 ont opté pour le retour volontaire vers leur pays d'origine, a conclu la même source.

    Tags:
    Afrique subsaharienne, immigration clandestine, Pacte de Marrakech, immigration, migration, Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik