Ecoutez Radio Sputnik
    Situation dans la zone fronatlière

    Détenus dans les prisons kurdes, des terroristes marocains imploreraient leur gouvernement de les rapatrier

    © Sputnik . Hikmet Durgun
    Maghreb
    URL courte
    Par
    876
    S'abonner

    Des terroristes marocains de Daech* détenus en Syrie sollicitent leur gouvernement pour intervenir afin de les rapatrier, rapporte le site Akhbar Al Youm qui affirme avoir des copies des lettres qu’ils ont adressées à leurs familles. Lundi, les autorités du pays ont annoncé vouloir ramener les femmes et les enfants de djihadistes.

    Dans des lettres parvenues au quotidien arabophone Akhbar Al Youm, des terroristes marocains de Daech* en Syrie implorent leur gouvernement d’intervenir pour les évacuer des prisons kurdes, situées près de la frontière turco-syrienne. Les autorités marocaines n’ont pas encore réagi à ces informations.

    Dans une lettre publiée par le quotidien, Youssef Benhayyan, âgé de 33 ans, a demandé aux membres de sa famille de prendre attache avec le ministère marocain des Affaires étrangères ainsi qu’avec l’ambassade du Maroc en Turquie, afin de tenter d’obtenir sa libération et de le ramener au pays. Détenu dans le nord de la Syrie par les forces kurdo-syriennes depuis plus de deux ans, ce combattant originaire de Fès a réussi à envoyer ces lettres via le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

    «Je suis dans le nord de la Syrie», écrit-il, ajoutant «comment allez-vous et comment vous vous portez, comment se porte ma mère et mon père et mes enfants? Envoyez-moi les photos de mes enfants». Il a par ailleurs prié sa famille de garder le contact avec lui via la Croix-Rouge syrienne, jusqu’à sa libération et son retour au pays.

    Akhbar Al Youm précise que la mère du terroriste a demandé aux autorités marocaines de faire savoir ce qui attend son fils détenu dans des prisons kurdes. Elle a également, selon la même source, appelé l’ambassade du royaume chérifien en Turquie à faire tout son possible jusqu’à la libération de son fils et son rapatriement au Maroc.

    Auparavant, les forces kurdes de Syrie soutenues par les États-Unis et chargées de lutter contre la dernière position de Daech* dans la vallée de l’Euphrate avaient annoncé dans un communiqué avoir capturé des terroristes étrangers, dont des Marocains.

    Pour le moment, les autorités du royaume chérifien n’ont pas réagi à la publication de ces lettres.

    Rabat rapatriera les femmes et les enfants

    Lors d'une conférence de presse tenue lundi 28 octobre à Rabat, le chef du Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) Abdelhak Khiame a affirmé que près de 280 femmes, épouses marocaines de djihadistes ayant combattu pour Daech* en Syrie et en Irak, seront rapatriées au pays.

    «Nous ne les poursuivrons pas judiciairement après leur retour, tout simplement parce qu'elles n'ont pas combattu», a-t-il déclaré, expliquant qu’«elles avaient rejoint là-bas leur époux marocain pour des raisons uniquement familiales». Par ailleurs, le chef du BCIJ a indiqué que «391 enfants sont nés de ces épouses marocaines», précisant qu’ils seront également ramenés au pays.

    Selon les chiffres officiels établis par les autorités judiciaires du pays, 1.659 Marocains ont combattu dans les rangs de Daech* au cours de ces dernières années, a précisé le chef du BCIJ.

    «1.060 d'entre eux étaient des combattants actifs sur le terrain, dont 742 parmi eux ont été tués sur le front (657 en Syrie et 85 en Irak), tandis que 260 ont réussi à revenir au Maroc», a-t-il détaillé.

    M.Khiame a souligné que les 260 djihadistes qui sont revenus au Maroc ont été arrêtés et présentés à la justice, conformément à la loi antiterroriste en vigueur.

    Le Maroc félicité par les États-Unis

    En mars 2019, Washington a félicité Rabat pour avoir accepté de récupérer huit ressortissants marocains ayant pris part aux combats en Syrie, indique un communiqué relayé par Robert Palladino, le vice-porte-parole du département d'État américain, sur son compte Twitter. Par ailleurs, le diplomate a loué l'engagement du royaume chérifien dans la lutte antiterroriste.

    ​«Les États-Unis félicitent le Royaume du Maroc pour le rapatriement de huit combattants terroristes marocains de Syrie», indique le communiqué. «Rapatrier les combattants terroristes étrangers dans leur pays d'origine est la meilleure solution pour les empêcher de retourner sur le champ de bataille», est-il encore indiqué.

    La collaboration du Maroc concernant la question du rapatriement de ses ressortissants ayant combattu en Syrie pour qu'ils soient jugés dans leur pays est considérée par les autorités américaines comme un exemple à suivre par toutes les autres nations. En ce sens, le même communiqué souligne que le Maroc était «un partenaire hautement qualifié» au sein de la coalition internationale en Syrie, dirigée par les États-Unis qui «apprécient son engagement dans la lutte anti-terroriste».

    *Organisation terroriste interdite en Russie

    Tags:
    coalition anti-Daech, Etat islamique, Daech, Abdelhak Khiame, Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) du Maroc, Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), Maroc
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik