Ecoutez Radio Sputnik
    Un avion d'Air Algérie, image d'illustration

    Les Boeing 737 NG d’Air Algérie et de Tassili Airlines ne sont pas concernés par le problème des fissures

    CC BY-SA 2.0 / ERIC SALARD / 7T-VJQ
    Maghreb
    URL courte
    365
    S'abonner

    Les deux compagnies aériennes algériennes ont réagi aux déclarations de l’avionneur américain Boeing sur les risques d’apparitions de fissures dans les avions 737 NG, affirmant que leurs appareils n’étaient pas concernés par ce problème.

    Les porte-paroles des deux compagnies aériennes algériennes Air Algérie et Tassili Airlines ont affirmé, jeudi 31 octobre, que les appareils de type Boeing 737 NG dont disposent leurs entreprises n’étaient pas concernés par les potentielles fissures détectées par l’avionneur américain dans ce modèle.

    Ainsi, Air Algérie a précisé que ses 32 Boeing 737 NG n’avaient pas encore dépassé le seuil en termes de cycles de vols à partir duquel ces fissures pouvaient se présenter.

    «Nos avions ne sont pas concernés. Ils ne dépassent pas les 30.000 cycles de vols alors que le problème des fissures concerne les avions qui ont dépassé ce seuil», a indiqué Amine Andaloussi, porte-parole d’Air Algérie, selon le site Visas Voyages Algérie. «Nos avions subissent des contrôles périodiques et les contrôles ont été renforcés après l’annonce de l’immobilisation de 50 avions Boeing NG», a-t-il ajouté.

    De son côté, le porte-parole de Tassili Airlines, Karim Bahard, a affirmé que sa compagnie n’était pas non plus concernée par ce problème.

    «La compagnie Tassili Airlines est une compagnie Safe & Secure. À ce titre nous n’avons aucun appareil de type Boeing 737 NG qui soit cloué au sol à cause d’une fissure structurelle», a-t-il souligné, selon la même source. Il a précisé que les sept Boeing 737 NG, dont trois ont été acquis il y a moins d’un an, volent normalement.

    L’autorité de l’aviation civile américaine (FAA) a annoncé qu’elle demandait aux exploitants de certains avions 737 NG de Boeing de procéder à des inspections à cause d’éventuelles fissures structurelles sur certains appareils.

    Selon la FAA, l’avionneur américain a notifié ce problème après «avoir découvert des fissures alors qu’il effectuait des modifications sur un appareil très utilisé». Les inspections ultérieures ont révélé des «fissures similaires sur un petit nombre d'avions supplémentaires», indique l’institution.

    Boeing avait fait savoir qu’environ un millier d’avions avaient été inspectés dans le monde jusqu’ici et que moins de 5% (jusqu’à 50 appareils) présentaient des «observations» nécessitant leur immobilisation pour des réparations.

    Tags:
    fissure, Boeing 737, avions civils, avions, Air Algérie, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik