Maghreb
URL courte
Par
3116
S'abonner

Un sénateur marocain du Parti de l’Authenticité et de la modernité a interpellé le ministre de la Santé sur la question de la légalisation du cannabis thérapeutique, rappelant «l’usage des bienfaits thérapeutiques du cannabis dans plus de 30 pays à travers le monde».

Comme en 2015, les élus du Parti de l’Authenticité et de la modernité (PAM) au Maroc relancent le débat sur la question la légalisation du cannabis thérapeutique.

Ainsi, dans une question écrite adressée au ministre le Santé mercredi 30 octobre, le sénateur Mohamed Cheikh Biadillah a suggéré au gouvernement de suivre l’exemple de certains pays dans ce domaine, rapporte la presse locale.

«Quand est-ce que le Maroc pourra un jour envisager de suivre la voie du Canada, des États-Unis et des Pays-Bas pour tirer profit des bénéfices thérapeutiques de la plante du cannabis?», s’interroge-t-il.

Par ailleurs, il relève «l’usage des bienfaits thérapeutiques du cannabis dans plus de 30 pays à travers le monde», soulignant que «certains professeurs universitaires ont réussi à extraire du cannabis marocain les mêmes substances que celles utilisées dans la fabrication de plusieurs médicaments en Europe et en Amérique du Nord».

Le site d’information Maroc Diplomatique a rapporté que le conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma avait annoncé cet été son intention de financer une étude sur «l’exploitation des propriétés du cannabis en matière thérapeutique et pharmacologique». L’étude sera menée en collaboration avec l’Institut scientifique de Rabat, rattaché à l’Université Mohammed V.

En 2015, le PAM a déposé un projet de loi visant à «légaliser le cannabis» et réclamant «l’amnistie pour les cultivateurs du Rif arrêtés pour en avoir cultivé». Cette proposition de loi n’a jamais été mise à l’ordre du jour au parlement marocain.

Le Maroc est, avec l'Afghanistan, l'un des deux premiers producteurs mondiaux de résine de cannabis, selon le Rapport mondial sur les drogues 2016 publié par l'Onu. Le département d'État américain indique que cette activité représente environ 20% du PIB marocain.

Dans le cadre de la lutte contre le trafic de drogue, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a annoncé plusieurs fois depuis le début de l’année en cours des saisies importantes de résine de cannabis estimées à au moins 35 tonnes. Selon un bilan officiel, en 2018 la police marocaine a saisi 52 tonnes de résine de cannabis.

La France se lance dans le cannabis thérapeutique

En effet, vendredi 25 octobre l’Assemblée nationale a voté à main levée la loi autorisant une expérimentation de l’usage médical du cannabis dans le cadre de l’examen du budget de la Sécurité sociale pour 2020. 17 pays de l’Union européenne ont déjà autorisé des traitements à base de cannabis médical.

​«Je souhaite vivement que cette expérimentation puisse débuter au cours du premier semestre 2020», a déclaré Christelle Dubos, Secrétaire d'État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé.

L’expérimentation s’étalera sur une durée de deux ans: six mois de mise en place, six mois de tests sur des patients, six mois de suivi de ces patients et six mois d’analyse des données, avec remise d’un rapport définitif par un comité scientifique.

Les pathologies concernées par cette expérimentation sont les douleurs neuropathiques réfractaires, certaines formes d’épilepsie sévères et pharmaco-résistantes, les soins de support en oncologie dans les situations palliatives; la spasticité douloureuse de la sclérose en plaques ou d’autres pathologies du système nerveux central.

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) s’est prononcée en faveur de modalités d’administration assez larges. Le traitement pourra ainsi prendre la forme de fleurs séchées, d’huiles et éventuellement de tisanes.

Le marché mondial du cannabis médical devrait atteindre 56,70 milliards de dollars d’ici 2026.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
L'ex-Président égyptien Hosni Moubarak est mort
Tags:
cannabis thérapeutique, résine de cannabis, cannabis, France, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook