Maghreb
URL courte
7184
S'abonner

Un extrémiste faisant l’apologie du terrorisme et de l’idéologie de Daech* a été arrêté au Maroc, indique un communiqué officiel de la police, précisant que le mis en cause a un frère qui combat dans les rangs de cette organisation dans la région syro-irakienne.

Dans un communiqué relayé par l’agence marocaine Maghreb Arabe Presse (MAP), le Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) a annoncé l’arrestation d’un extrémiste lié à Daech*.

Le communiqué indique que dans le cadre des activités sécuritaires visant à détecter les éléments radicalisés porteurs de projets terroristes au Maroc, le BCIJ «a réussi mardi à arrêter l’un des extrémistes alliés à Daech*, âgé de 31 ans, et actif dans la ville de Guelmim».

Les investigations menées par les enquêteurs du BCIJ ont démontré que le mis en cause faisait l’apologie de l’idéologie extrémiste de Daech*, souligne le communiqué, précisant que l’individu utilisait des applications informatiques pour servir l’agenda de cette organisation terroriste, dans laquelle il a un frère qui combat dans la zone syro-irakienne.

Lors de cette opération, les agents du BCIJ ont saisi plusieurs appareils électroniques, des téléphones portables et des câbles électriques, précise le communiqué.

L’enquête est toujours en cours, conclut le communiqué, soulignant que le suspect sera déféré devant la justice juste après.

Entre 2002 et 2018, 183 cellules terroristes ont été démantelées par les unités d’élite du BCIJ, mettant ainsi en échec 361 projets d’attentats, a déclaré Abdelhak Khiame, directeur du BCIJ. Il a par ailleurs précisé que 62 cellules, parmi les 183 démantelées, étaient directement liées à Daech*.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

La banlieue lyonnaise «s’embrase», une quinzaine d’individus saccagent une voiture de police – images
Les promeneurs sur les quais de Seine évacués par les forces de l'ordre – vidéo
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Tags:
cyberterrorisme, terrorisme, Bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ) du Maroc, Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook