Maghreb
URL courte
9433
S'abonner

Un Marocain de 38 ans a foncé avec sa camionnette pleine de migrants sur le poste frontalier de Ceuta avant d’être stoppé par la police. Des vidéos publiées par la presse locale témoignent de la violence des chocs subis par le véhicule.

Les barrages de contrôle du poste frontalier de Ceuta, entre le Maroc et l’enclave espagnole, ont été forcés dans la nuit du 18 au 19 novembre par une camionnette conduite par un Marocain, a rapporté la presse locale.

Les médias espagnols précisent que le conducteur, âgé de 38 ans, transportait dans son véhicule 52 migrants clandestins, dont 16 femmes, un enfant de six ans et un nourrisson de cinq mois.

Les migrants, majoritairement de nationalités congolaise, ivoirienne et guinéenne, ont été pris en charge par le Centre pour séjour temporaire des étrangers (CETI) de la ville de Ceuta.

Le chauffeur a été arrêté et placé sous mandat de dépôt. Il pourrait être poursuivi pour délit contre les droits de citoyens étrangers et agression à l’encontre de représentants de l’autorité, indique le site Bladi.net.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle tentative se produit. En effet, en 2016, un conducteur avait également forcé le poste frontalier de Ceuta avant d’être arrêté par la police qui l’avait blessé par balle.

Lire aussi:

Ce ne sont pas les dinars libyens qui sont «faux» mais les dires des USA: Moscou réagit aux accusations de Washington
Les violences urbaines s'étendent, et avec elles les territoires perdus de la République?
Mort de George Floyd: le gouverneur du Minnesota annonce la mobilisation totale de la Garde nationale
Tags:
poste-frontière, poste de police, Maroc, Ceuta
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook