Maghreb
URL courte
Par
1181
S'abonner

À partir de 2020, les jeunes autoentrepreneurs marocains bénéficieront de crédits gratuits et de l’accompagnement des banques pour lancer leurs propres entreprises suite au déclenchement de la mesure annoncée le weekend dernier par le chef du gouvernement.

La mesure annoncée la semaine dernière par le chef du gouvernement marocain, Saâdeddine El Othmani, concernant l’octroi de crédits bancaires à 0% d’intérêt aux jeunes autoentrepreneurs vient d’être mise en œuvre, indique le média arabophone Alayam24. Cette décision fait écho à l’appel, le 11 octobre, du roi Mohammed VI aux banques nationales et privées du royaume à accompagner les jeunes porteurs de projets dans la création de leurs entreprises.

Le média précise qu’elle sera opérationnelle dans quelques mois, grâce à un partenariat entre les banques et le gouvernement. Ainsi, via la Caisse centrale de garantie (CCG), les jeunes autoentrepreneurs auront accès à des prêts bancaires sans intérêt.

Par ailleurs, en plus de cette disposition, Alayam24 ajoute que le ministère de l'Économie et des Finances et le Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) étudient un nombre important d’autres mesures en faveur des jeunes entrepreneurs.

Que contient la mesure annoncée par El Othmani?

Pour financer cette mesure de lutte contre le chômage des jeunes diplômés, le chef du gouvernement marocain a annoncé la création d’un Fond d’appui au financement de l’entreprenariat, prévu dans le projet de loi de finances 2020.

«Le projet de loi de finances 2020 a prévu la création d’un Fonds d’appui au financement de l’entreprenariat, doté d’un montant de six milliards de dirhams [565,5 millions d’euros, ndlr]», a déclaré le responsable dans un rassemblement à Kénitra, selon le site d’information Maroc Diplomatique. «Il sera financé par le gouvernement et les banques», a-t-il précisé.

Dans le détail, M.El Othmani a précisé que «ce fonds permettra aux jeunes d’accéder à des crédits sans intérêt, dont 70% sont financés par les banques sous la garantie de la Caisse centrale de garantie (CCG)».

L’appel du roi Mohammed VI

Dans le cadre de la lutte contre le chômage notamment celui des jeunes diplômés, le souverain chérifien a exhorté le 11 octobre, lors de son discours à l’occasion de l’ouverture de la session d’automne du parlement, le secteur bancaire à s’impliquer activement dans la dynamique de développement que connaît le pays.

Ainsi, il a demandé aux banques de prendre toutes les mesures nécessaires à même de faciliter l’accès aux crédits bancaires aux jeunes porteurs de projets. Il a également insisté sur la nécessité de soutenir les petites et moyennes entreprises opérant dans le domaine de l’export, notamment vers l’Afrique.

En conséquence, le gouvernement a pris la décision de créer le Fonds de soutien à l’entreprenariat en collaboration avec la banque centrale du Maroc, la Bank Al-Maghrib, et le Groupement professionnel des banques du Maroc.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La source du nouveau coronavirus pourrait se trouver hors de Chine
La gendarmerie peut désormais ficher ethniquement et politiquement les Français
Tags:
jeunesse, jeunes, entrepreneur, microcrédit, crédit, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook