Maghreb
URL courte
7258
S'abonner

À moins d’un mois du Nouvel An berbère Yennayer, un député marocain a interpellé le chef du gouvernement sur la question de faire de cette date un jour férié.

Après l’Algérie qui l’a consacrée en 2017 comme une fête nationale (chômée et payée), des voix se lèvent au Maroc pour appeler à décréter le Nouvel An berbère Yennayer, fêté le 13 janvier au royaume chérifien, jour férié.

En effet, selon le journal arabophone marocain Assabah, le député de la Fédération de la gauche démocratique (FGD), Omar Balafrej, a formulé cette demande dans une question écrite adressée au chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani.

Dans sa lettre, M.Balafrej estime qu’il est «temps que la journée du 13 janvier soit décrétée fériée».

Dans le même sens, le député rappelle que la langue berbère, le tamazight, a été constitutionalisée comme langue nationale et officielle depuis 2011. Et d’ajouter que compte tenu de la loi organique 26.16 définissant le processus de mise en œuvre du caractère officiel du tamazight, la proclamation du 13 janvier comme journée fériée est tout à fait possible.

Depuis des années les militants de la cause berbère au Maroc sollicitent les autorités du pays sur la question de la consécration du Nouvel An berbère comme fête nationale.

Lire aussi:

Macron coupé par Poutine après un souci technique au sommet climat
Incendie criminel dans une école maternelle à Lille, les pompiers visés par des mortiers d’artifice – images
Moscou répond à la Pologne en déclarant cinq employés de son ambassade personae non gratae
Tags:
vœux du Nouvel An, Nouvel An, Berbères, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook