Maghreb
URL courte
Par
3131
S'abonner

Durant l’année 2019, 27.317 migrants clandestins ont été arrêtés par la police marocaine qui a également interpellé 505 passeurs et démantelé 62 réseaux de traite d’êtres humains, indique un communiqué officiel.

Dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) marocaine a rendu public son bilan de l’année 2019. Ainsi, dans un communiqué relayé par l’agence officielle Maghreb arabe Presse (MAP), la DGSN a annoncé l’arrestation durant l’année en cours de près de 27.000 migrants illégaux et le démantèlement de plus de 60 réseaux de traite d’êtres humains.

Selon le communiqué de la DGSN, 27.317 migrants clandestins, dont 20.141 de nationalité étrangère, ont été arrêtés en 2019. La même note ajoute que 505 organisateurs d’opérations de migration clandestine soupçonnés d’être impliqués dans 62 réseaux criminels spécialisés dans la traite d’êtres humains ont été également interpellés. Par ailleurs, la même source indique que 3.021 faux documents de voyage ou pièces d’identité ont été saisis.

Plus de moyens pour le Maroc

En novembre, lors d’un point presse conjoint à Madrid avec le président du Conseil européen élu Charles Michel, le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez avait appelé l’Union européenne à donner plus de moyens financiers au Maroc afin qu’il puisse renforcer sa lutte contre la migration clandestine. Il avait par ailleurs qualifié le royaume chérifien de partenaire sérieux dans la lutte contre ce fléau.

Pour M.Sanchez, le Maroc est un «partenaire fondamental pour l’Europe et l’Espagne en matière de gestion migratoire». «Grâce à sa collaboration, nous avons pu réduire de 50% les entrées irrégulières en Espagne en 2019», a-t-il souligné, appelant à consacrer plus de fonds à cette lutte, «spécialement ceux destinés aux autorités marocaines».

Auparavant, en septembre, le responsable avait affirmé que le royaume chérifien était un leader international en matière de migration, notant la nécessité de reconnaître «les efforts déployés par les autorités marocaines pour relever l'un des défis les plus préoccupants au monde, à savoir le phénomène de la migration irrégulière».

Le même mois, confirmant les propos de Pedro Sanchez, l'Organisation internationale pour les migrants (OIM) avait annoncé dans son dernier rapport que le Maroc avait réussi à réduire de 33% le nombre de tentatives de migration clandestine durant le premier trimestre de l’année en cours, par comparaison avec la même période l’année précédente.

Lire aussi:

Un drone filme une foule détruire une colonne entière de voitures de police à Philadelphie – vidéo
La taxe qui avait provoqué le mouvement des Gilets jaunes remise sur la table par un conseiller de Macron
«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Tags:
bilan, Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII), immigration clandestine, immigration, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook