Maghreb
URL courte
Par
6488
S'abonner

L’Algérie a expulsé le directeur du média Gauche alternative après lui avoir retiré son passeport et l’avoir assigné à résidence surveillée dans son hôtel. Contacté par Sputnik, le ministère algérien des Affaires étrangères a rappelé que tout journaliste étranger devait disposer d’une accréditation.

Retenu depuis le 6 janvier en Algérie par les autorités, le journaliste français Jean-François Le Dizès, directeur du journal Gauche alternative, a pu regagner Grenoble le 10 janvier, rapporte le site d’information France Bleu, qui indique que c’était la quatorzième fois qu'il se rendait en Algérie en tant que touriste.

Âgé de 73 ans, il s’était rendu en Algérie le 20 décembre et comptait rentrer en France le 6 janvier. La police algérienne lui a retiré son passeport et l’a assigné à résidence surveillée dans son hôtel, selon la même source, qui précise qu’il a été pour avoir pris des photos le 27 décembre dans la ville de Tizi Ouzou, en Kabylie, lors de la marche hebdomadaire du Hirak (mouvement populaire de contestation du 22 février).

C’est «grâce aux très nombreux courriels envoyés au consul français d'Alger pour qu'il intervienne, grâce à la parfaite couverture médiatique sur Grenoble de l'affaire, grâce à un article paru dans la presse algérienne» qu'il a pu rentrer d'un commun accord avec la police algérienne, a-t-il déclaré, cité par France Bleu.

Contacté par Sputnik, le ministère algérien des Affaires étrangères a souligné que tout journaliste étranger était tenu d’obtenir une accréditation préalable délivrée par le ministère de la Communication, ou au minimum une autorisation, pour pouvoir accomplir sa tâche en Algérie conformément aux lois en vigueur.

Lire aussi:

Pourquoi des affiches de l’État sur le pass sanitaire étaient datées de janvier 2020? Explications
En bombardant le Liban, Israël envoie un message à l’Iran
«La gorge me brûlait»: voici ce qui s’est passé dans la salle de cinéma évacuée à Annecy en pleine première d’OSS 117
Togo: Sitôt construit, un barrage s'écroule… les espoirs des villageois aussi – photos
Tags:
Algérie, accréditation, journalistes, expulsions
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook