Maghreb
URL courte
4373
S'abonner

Rached Ghannouchi «s’est accaparé des centaines de millions de dollars de la Banque centrale libyenne qu’il utilise pour financer son entreprise terroriste», affirme la chaîne de télévision Libye maintenant dans le teaser de l’émission «Des fusils à louer».

Le nouvel épisode de l’émission «Des fusils à louer» de la chaîne Libye maintenant qui sera diffusé jeudi 23 janvier risque de faire grand bruit. En effet, l’émission porte de graves accusations contre l’actuel président du parlement tunisien Rached Ghannouchi, chef historique du parti islamiste Ennahdha. Selon elle, M.Ghannouchi a dérobé de l’argent à la Banque centrale libyenne qu’il utilise pour des activités terroristes en Libye, mais aussi en Tunisie.

Ainsi, Libye maintenant affirme que M.Ghannouchi «est décrit par les organisations terroristes comme le plus important personnage dans l’activité des extrémistes [islamistes, ndlr] dans le monde arabe, en particulier en Tunisie et en Libye». «Il s’est allié aux régimes turc et qatarien et a marchandé des armes et des terroristes arabes et étrangers [des mercenaires, ndlr]», ajoute-t-elle.

Par ailleurs, la présentatrice de l’émission lance que le responsable tunisien «s’est accaparé des centaines de millions de dollars de la Banque centrale libyenne qu’il utilise pour financer son entreprise terroriste».

Ennahdha à nouveau accusé

En janvier 2019, le Président tunisien défunt Béji Caïd Essebsi a ordonné la réouverture de l’affaire de l’organisation secrète paramilitaire attribuée à Ennahdha et son examen par le Conseil supérieur de la sécurité nationale.

En effet, les avocats qui travaillaient sur les assassinats des opposants Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi ont remis un dossier complet au Président tunisien comportant des preuves de l’implication d’éléments d’Ennahdha dans des affaires à connotation terroriste. L’accusé principal, un certain Mustapha Khedher, a déjà été condamné à huit ans de prison pour des affaires de droit commun.

Lire aussi:

Un élève de dix ans nommé Jihad mord son enseignante devant toute sa classe dans le Val-de-Marne
Ce que l’on sait de l’arme utilisée par le terroriste pour décapiter le professeur Paty
Les anciens amis du terroriste de Conflans témoignent
«L'exécutif est obligé de suivre la fachosphère», regrette le recteur de la mosquée de Pantin visée par une fermeture
Tags:
ex-djihadistes, djihadisme, financement, terrorisme, vol, banques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook