Maghreb
URL courte
72512
S'abonner

Le royaume chérifien veut révolutionner son industrie navale, militaire et civile, indique la presse locale qui souligne que le gouvernement a réservé un budget de 425 millions d’euros pour la construction de cinq nouveaux chantiers navals dans le pays et la réhabilitation de deux autres.

Dans le cadre de sa stratégie d’industrialisation du pays, le Maroc a décidé de mettre le cap sur les industries navales, civile et militaire, rapporte la presse locale.

Ainsi, selon le site d’information arabophone Al Ahdath Al Maghribia, les autorités marocaines ont mis au point un projet d’envergure doté d’une enveloppe de 4,5 milliards de dirhams (425 millions d’euros) pour équiper le pays d’une industrie navale de pointe à l’horizon 2030.

De nouvelles infrastructures en vue

Confié à l’Agence nationale des ports (ANP) et aux professionnels privés dans le cadre d’un partenariat public-privé, le projet a pour but d’assurer la maintenance de la flotte nationale civile et militaire et le développement de l’activité de démantèlement des navires afin d’approvisionner l’industrie sidérurgique nationale, explique la même source.

Le gouvernement marocain a ainsi prévu dans le cadre de ce plan la construction de nouveaux chantiers navals à Safi, Jorf Lasfar, Kénitra, Nador et Dakhla, tandis que ceux d’Agadir et de Tan Tan seront réhabilités, explique Al Ahdath Al Maghribia. Auparavant, le royaume chérifien avait déjà lancé la construction d’un chantier naval à Casablanca qui est en ce moment en phase de finalisation.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Un infectiologue marocain étrille l’étude de The Lancet critiquant la chloroquine
Quand un chat «échange des mots» avec une souris – photo
Tags:
chantiers navals, industrie aéronautique, politique industrielle, industrie de défense, zone industrielle, industrie, Maroc
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook